8-25 mars 1982France. Nominations et remous dans la police

 

Le 8, le commissaire divisionnaire Marcel Leclerc, chef de la brigade criminelle à la préfecture de police de Paris, refuse, comme le lui permet son statut, la responsabilité de la sûreté urbaine de Marseille que voulait lui confier le ministre de l'Intérieur. Il est aussitôt muté à l'Inspection générale de la police nationale (I.G.P.N.). Immédiatement François Le Mouël, directeur de la P.J., se solidarise avec Marcel Leclerc et demande à être relevé de ses fonctions.

Le 8 également, Gaston Defferre rappelle qu'il est le chef de la hiérarchie et que « tout le monde doit lui obéir », et, acceptant la démission de François Le Mouël, il nomme Pierre Touraine à sa place. Le 9, se réunit à Paris une Assemblée des commissaires et enquêteurs de la P.J.

Le 25, le commissaire Genthial est nommé à la tête de la brigade criminelle de Paris.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-25 mars 1982 - France. Nominations et remous dans la police », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-25-mars-1982-nominations-et-remous-dans-la-police/