8-21 septembre 2002Autriche. Éclatement de la coalition au pouvoir et annonce d'élections anticipées

 

Le 8, le vice-chancelier, Susanne Riess-Passer, et le ministre des Finances, Karl-Heinz Grasser, tous deux membres du Parti libéral (F.P.Ö.), présentent leur démission. Ces départs provoquent l'éclatement de la coalition entre les conservateurs et les populistes, au pouvoir à Vienne depuis février 2000 sous la direction du chancelier Wolfgang Schüssel. Cette rupture provient d'un désaccord au sein du F.P.Ö. entre les radicaux, conduits par Jörg Haider, et les pragmatiques, menés par la présidente du mouvement, Susanne Riess-Passer. Le différend porte sur le report de la réforme fiscale, à la suite des grosses inondations d'août, report que les radicaux rejettent, ainsi que sur l'élargissement de l'Europe vers l'Est, que prévoyait pourtant l'accord de coalition conclu en janvier 2000. Susanne Riess-Passer avait menacé de démissionner si le projet de convocation d'assises extraordinaires du mouvement en vue d'élire une nouvelle direction était maintenu. Or Jörg Haider a obtenu l'appui de la majorité des délégués au congrès du F.P.Ö.

Le 9, le chancelier Schüssel annonce la démission de son gouvernement et la convocation d'élections anticipées début décembre au plus tard.

Le 21, le congrès du F.P.Ö. élit le ministre des Transports, Mathias Reichhold, à la présidence du parti, tandis que Jörg Haider annonce, une fois de plus, son retrait de la politique.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-21 septembre 2002 - Autriche. Éclatement de la coalition au pouvoir et annonce d'élections anticipées », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-21-septembre-2002-eclatement-de-la-coalition-au-pouvoir-et-annonce-d-elections-anticipees/