7-26 décembre 2008Inde – Pakistan. Regain de tension

 

Le 7, à Muzaffarabad, dans l'Azad Cachemire, l'armée pakistanaise mène une opération contre un camp de la Jamaat ud-Dawa (JuD), considérée comme la branche politique du groupe djihadiste Lashkar-e-Taiba (LeT). Officiellement interdit dans le pays en janvier 2002, ce dernier est accusé par New Delhi d'être responsable de l'attaque terroriste meurtrière perpétrée à Bombay en novembre. Plusieurs membres de la JuD sont arrêtés, ainsi que le chef des opérations du LeT, Zaki-ur-Rehman Lakhvi.

Le 10, à la demande de l'Inde, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. inclut la JuD et son chef Hafiz Saeed ainsi que des dirigeants du LeT dans la liste des personnes et organisations soutenant le terrorisme.

Le 11, les autorités pakistanaises annoncent l'assignation à résidence de Hafiz Saeed, à Lahore, ainsi que l'interdiction de la JuD.

Le 16, le ministre indien des Affaires étrangères Pranab Mukherjee confirme que le processus de paix indo-pakistanais va marquer une « pause » à la suite de l'attaque contre Bombay. Il réitère la demande faite par New Delhi à Islamabad de lui livrer les auteurs présumés de cette attaque.

Le 26, le Pakistan annonce l'envoi de renforts à sa frontière avec l'Inde.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-26 décembre 2008 - Inde – Pakistan. Regain de tension », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-26-decembre-2008-regain-de-tension/