Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

7-15 août 2022

Mali - France. Retrait du Mali des derniers soldats de la force Barkhane

Le 7, l’attaque par des combattants djihadistes du camp militaire de Tessit, dans la région de Gao, cause la mort d’au moins quarante-deux soldats maliens.

Le 15, l’état-major des forces françaises annonce le retrait du Mali des derniers soldats de la force Barkhane, qui rejoignent le Niger. Ceux-ci quittent la dernière base encore occupée par la France dans le pays, à Gao. Le retrait partiel des forces françaises a commencé en octobre 2021, dans le cadre de la « réarticulation du dispositif de l’opération Barkhane ». Le groupe russe de sécurité privé Wagner est présent dans le pays depuis janvier 2022. En février, Paris a décidé le retrait total de ses forces du Mali, « constatant que les conditions politiques et opérationnelles n’étaient plus réunies » pour qu'elles y restent engagées.

Le 15 également, le chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop adresse un courrier au Conseil de sécurité de l’ONU dans lequel il accuse la France de se rendre coupable de nombreuses « violations de l’espace aérien malien » afin de « collecter des renseignements au profit des groupes terroristes opérant au Sahel et [de] leur larguer des armes et des munitions ».

— Universalis

Événements précédents