MALI, chronologie contemporaine

 

2019

9-21 juin 2019
Mali. Poursuite des attaques meurtrières de villages.

Le 9, l’attaque du village dogon de Sobane Da, à l’est de Mopti, se solde par la mort d’au moins trente-cinq personnes.Le 17, les attaques des villages dogons de Gangafani et Yoro, dans la même région, font au moins trente-huit morts. En mars, le village peul d’Ogossagou avait été le théâtre d’un massacre. Les éleveurs peuls, recrutés par le groupe djihadiste de la katiba Macina, et les groupes d’ […] Lire la suite

5-18 avril 2019
Mali. Démission du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga.

Le 5, à la suite du massacre de villageois peuls survenu en mars à Ogossagou, des milliers de personnes, mobilisées notamment par le président du Haut Conseil islamique du Mali, l’imam wahhabite Mahmoud Dicko, manifestent à Bamako contre la « mauvaise gouvernance » du président Ibrahim Boubakar Keïta et du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, ainsi que contre la France.Le 18, Soumeylou Boubèy […] Lire la suite

23 mars 2019
Mali. Attaque meurtrière d’un village peul.

L’attaque du village peul d’Ogossagou, dans le centre du pays, cause la mort d’au moins cent soixante personnes, principalement des femmes et des enfants. La responsabilité de miliciens dogons est mise en cause. La réaction tardive de l’armée est dénoncée. Les litiges relatifs à la possession de la terre, qui opposent les agriculteurs dogons et bambaras aux éleveurs peuls, ont fait quelque cinq ce […] Lire la suite

21 février 2019
Mali. Élimination d’un chef djihadiste au Sahel.

La force française Barkhane élimine l’émir adjoint du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), l’Algérien Djamel Okacha, alias Yahya Abou al-Hammam, au nord de Tombouctou. Le GSIM regroupe plusieurs mouvements affiliés à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Figure centrale du djihadisme au Sahel depuis une vingtaine d’années, Djamal Okacha était l’une des principales cibles de Barkhan […] Lire la suite

2018

12 août 2018
Mali. Réélection d’Ibrahim Boubacar Keïta à la présidence.

Le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 67,2 p. 100 des suffrages, face à Soumaïla Cissé. Le taux de participation est de 34,5 p. 100. Les candidats arrivés en troisième et quatrième positions au premier tour, en juillet, Aliou Diallo et Cheick Modibo Diarra, n’avaient apporté leur soutien à aucun des deux finalistes. Soumaïla Cissé app […] Lire la suite

29 juillet 2018
Mali. Premier tour de l’élection présidentielle.

Le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta, candidat du Rassemblement pour le Mali, au pouvoir, arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle, avec 41,7 p. 100 des suffrages. Soumaïla Cissé, candidat de l’Union pour la république et la démocratie, se qualifie pour le second tour avec 17,8 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 42,7 p. 100. Les observateurs internationaux s […] Lire la suite

29 juin-2 juillet 2018
Mali. Attentats islamistes à Sévaré et Gao.

Le 29, le quartier général de la force antiterroriste du G5 Sahel à Sévaré, dans le centre du pays, est la cible d’un attentat-suicide revendiqué par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al-Qaida, qui fait cinq morts, dont les deux kamikazes.Le 1er juillet, l’attaque d’une patrouille de la force Barkhane à Gao provoque la mort de quatre civils. Quatr […] Lire la suite

2017

1er mars 2017
Mali. Unification des groupes djihadistes au Sahel.

Plusieurs groupes djihadistes actifs au Mali et au Sahel annoncent dans une vidéo leur fusion au sein du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, placé sous le commandement du Touareg Iyad Ag Ghali, fondateur d’Ansar Eddine. Ce groupe réunit, outre Ansar Eddine, Al-Qaida au Maghreb islamique représenté par l’émir de la région Sahara Yahya Abu al-Hammam, et le groupe Al-Mourabitoune de l’Algér […] Lire la suite

18 janvier 2017
Mali. Attentat meurtrier d’Al-Mourabitoune.

Un attentat-suicide à la voiture piégée dans une caserne de Gao, dans l’est du pays, fait près de quatre-vingts morts parmi les participants au Mécanisme opérationnel de coordination qui regroupe les anciens belligérants de 2012 au sein de patrouilles communes. L’attaque est revendiquée par le groupe djihadiste Al-Mourabitoune dirigé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar et affilié à Al-Qaida au Maghr […] Lire la suite

2-14 janvier 2017
France – Irak – Mali. Visite du président français François Hollande aux troupes en mission.

Le 2, le président français François Hollande effectue une visite à Bagdad, puis à Erbil, capitale du Kurdistan autonome irakien. Il s’était déjà rendu dans ces deux villes en septembre 2014. L’opération Chammal mobilise quelque mille deux cents militaires français dans le cadre de la coalition internationale contre l’organisation État islamique (EI).Le 13, François Hollande se rend à Gao, dans le […] Lire la suite

2016

27 septembre 2016
Mali. Condamnation du responsable des destructions à Tombouctou.

La Cour pénale internationale (CPI) de La Haye condamne le Touareg malien Ahmad al-Faqi al-Mahdi à neuf ans de prison pour crimes de guerre, pour avoir organisé la destruction de bâtiments classés au patrimoine mondial de l’humanité à Tombouctou, au Mali, lors de l’occupation de la ville par les islamistes entre avril 2012 et janvier 2013. Neuf des mausolées de la ville, notamment, avaient été dét […] Lire la suite

29 juin 2016
O.N.U. – Mali. Renforcement de la Minusma.

Le Conseil de sécurité de l’ONU adopte à l’unanimité la résolution 2295 présentée par la France, qui prévoit de renforcer la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), déployée dans le pays depuis juillet 2013. Les effectifs de celle-ci – près de treize mille hommes – sont augmentés d’environ deux mille cinq cents soldats et policiers, et ses po […] Lire la suite

2015

20 novembre 2015
Mali. Attaque d’un hôtel de Bamako.

Deux hommes armés investissent l’hôtel Radisson Blu à Bamako et ouvrent le feu sur les occupants. La commission de suivi de l’accord de paix signé en mai et juin entre le gouvernement et les groupes armés du nord du pays devait s’y réunir dans la journée. À l’issue de l’assaut donné par les forces de l’ordre appuyées par des forces spéciales françaises, le bilan de l’attaque s’élève à vingt morts, […] Lire la suite

20 juin 2015
Mali. Signature de l’accord de paix par la Coordination des mouvements de l’Azawad.

La Coordination des mouvements de l’Azawad (C.M.A.), qui regroupe les rebelles touaregs et arabes du nord du pays, signe, à Bamako, l’accord de paix qui doit mettre fin au conflit déclenché en janvier 2012. Les autres parties l’avaient signé en mai. La C.M.A. justifie sa décision par la prise en compte de certaines de ses revendications et l’engagement de la communauté internationale à accompagner […] Lire la suite

15 mai 2015
Mali. Signature de l’accord de paix.

L’accord de paix dans le nord du pays, paraphé à Alger en mars par le gouvernement et les groupes armés qui lui sont fidèles, est signé à Bamako par les mêmes représentants. Les dirigeants touaregs et islamistes de la Coordination des mouvements de l’Azawad, qui ont accepté de le parapher la veille, refusent toutefois de le signer, faute de reconnaissance par celui-ci de l’identité politique de l’ […] Lire la suite

1er-15 mars 2015
Mali. Rejet de l’accord de paix par la coordination de Kidal et attentat à Bamako.

Le 1er, le gouvernement et les groupes armés du nord du pays qui lui sont fidèles paraphent, à Alger, l’accord de paix élaboré au terme d’une médiation internationale conduite par l’Algérie pendant huit mois. La Coordination des mouvements de l’Azawad (C.M.A.) rassemblant les groupes fédéralistes ou autonomistes du nord du pays, dont les propositions n’ont pas toutes été ret […] Lire la suite

2014

9 décembre 2014
Mali – France. Libération d'un otage français au Mali.

Le 9, le dernier otage français détenu dans le monde, Serge Lazarevic, est libéré près de Kidal, dans l'est du Mali, grâce à l'intervention du président nigérien Mahamadou Issoufou et en échange de la libération par Bamako de deux prisonniers islamistes. Serge Lazarevic, qui était détenu par le groupe djihadiste Al-Ansar, proche d'Al-Qaida au Maghreb islamique, avait été enlevé en novembre 2011 à  […] Lire la suite

24 juillet 2014
Mali. Crash d'un avion d'Air Algérie.

Un avion McDonnell Douglas MD-83 affrété par Air Algérie, qui assurait la liaison entre Ouagadougou (Burkina Faso) et Alger, s'écrase dans la région de Gossi, dans le centre du pays, avec cent dix-huit personnes à son bord, dont cinquante-quatre Français. Présents sur place, les soldats français de l'opération Serval sécurisent le site du crash et encadrent les opérations d'enquête. L'hypothèse d' […] Lire la suite

14-24 juillet 2014
Mali. Accord de cessation des hostilités.

Le 14, un soldat français est tué dans le nord du pays. Il est la neuvième victime française depuis le lancement de l'opération Serval en janvier 2013. Le 24, à Alger, les représentants du gouvernement malien et de six groupes armés actifs dans le nord du pays signent, sous l'égide des pays voisins et d'organisations régionales et internationales, une feuille de route incluant une déclaration de c […] Lire la suite

8-23 mai 2014
Mali. Regain de la rébellion touarègue.

Le 8, un huitième soldat français de l'opération Serval est tué près de Tessalit, dans le nord du pays. Le 17, des affrontements meurtriers opposent les rebelles du Mouvement national de libération de l'Azawad à l'armée, à l'occasion de la visite à Kidal, fief touareg, du Premier ministre Moussa Mara. Les Touaregs reprennent le contrôle de la ville qu'ils avaient cédé à la suite de l'accord de pai […] Lire la suite

17-22 avril 2014
Mali – France. Mort d'un otage français au Mali.

Le 17, au nord de Tombouctou, les forces françaises libèrent cinq otages maliens détenus par le Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), dont quatre membres du Comité international de la Croix-Rouge enlevés en février. Une dizaine de djihadistes sont tués. Le 22, le Mujao annonce la mort d'un otage français, Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012. Paris indiqu […] Lire la suite

20 mars 2014
France – Mali. Élimination de chefs djihadistes.

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian annonce l'élimination de plus de quarante djihadistes dans le nord du Mali au cours des semaines précédentes. Parmi les victimes figurent plusieurs dirigeants dont Abdelwaheb al-Harrachi, considéré comme le successeur d'Abou Zeid à la tête d'Al-Qaida au Maghreb islamique. Le mouvement Al-Mourabitoune, fusion des forces de Mokhtar Belmokhtar et  […] Lire la suite

6-14 février 2014
Mali. Retour des djihadistes dans le Nord.

Le 6, une trentaine de Touaregs membres d'une communauté fidèle au pouvoir sont tués près de Tamkoutat, au nord-est de Gao, par des assaillants peuls. Le 10, les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (M.N.L.A.) accusent les djihadistes du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) d'être responsables du massacre. Le 11, un chef du Mujao revendiq […] Lire la suite

2013

15 décembre 2013
Mali. Victoire du parti présidentiel aux élections législatives.

Le 15, le Rassemblement pour le Mali (R.P.M.) du président Ibrahim Boubacar Keïta sort vainqueur des élections législatives, à l'issue du second tour, avec 61 sièges sur 147. Le camp présidentiel totalise 115 élus. L'Union pour la République et la démocratie de Soumaïla Cissé, principal parti de l'opposition, obtient 18 sièges. Ralliée au R.P.M., l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma), prin […] Lire la suite

2-6 novembre 2013
Mali – France. Assassinat de deux journalistes français au Mali.

Le 2, deux journalistes français, envoyés spéciaux de Radio France internationale, sont enlevés à Kidal, fief des rebelles touaregs dans le nord-est du Mali, puis tués par balles en dehors de la ville. Le 6, Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.) revendique l'assassinat des deux Français, dénonçant la « croisade » menée par la France au Mali. Trois des quatre ravisseurs, identifiés par les enquê […] Lire la suite

29-30 octobre 2013
Niger – Mali – France. Libération de quatre otages français.

Le 29 est annoncée la libération des quatre derniers Français enlevés par Al-Qaida au Maghreb islamique sur le site minier d'Arlit (dans le nord du Niger) en septembre 2010 – une Française ainsi qu'un Malgache et un Togolais avaient été libérés en février 2011. Les quatre otages ont été remis en liberté quelques jours plus tôt dans le nord-ouest du Mali avant d'être conduits à Niamey via Kidal. Ab […] Lire la suite

1er-23 octobre 2013
Mali. Multiplication des attaques de groupes djihadistes.

Le 1er, le président Ibrahim Boubacar Keïta écourte sa visite officielle en France pour regagner son pays où des violences se sont produites les jours précédents. Le 28 septembre, un attentat-suicide visant un camp militaire à Tombouctou, dans le centre du pays, et revendiqué par Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.) a fait deux morts civils en plus des kamikazes. Les 29  […] Lire la suite

19 septembre 2013
Mali – France. François Hollande invité d'honneur à l'investiture du président malien Ibrahim Boubacar Keïta.

Le président François Hollande est l'invité d'honneur, à Bamako, de la cérémonie d'investiture de son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta, élu à la tête de l'État en juillet, après que la France a aidé le pouvoir à chasser les islamistes qui occupaient le nord du pays. « C'est une grande victoire pour le Mali que nous fêtons aujourd'hui », déclare François Hollande. La France est « un pays qui […] Lire la suite

3-11 août 2013
Mali. Élection d'Ibrahim Boubacar Keïta à la présidence.

Le 3, Dramane Dembélé, le candidat arrivé en troisième position au premier tour de l'élection présidentielle en juillet, se rallie à la candidature d'Ibrahim Boubacar Keïta – arrivé en tête – contre l'avis de son parti, l'Adema, premier parti représenté au Parlement, qui avait appelé à voter au second tour pour Soumaïla Cissé. La plupart des ralliements profitent à Ibrahim Boubacar Keïta. Le 11, I […] Lire la suite

1er-28 juillet 2013
Mali. Mise en place de la Minusma et premier tour de l'élection présidentielle.

Le 1er, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), créée en avril, prend le relais de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) conduite par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. Le 5, l'armée malienne pénètre dans Kidal, dans l'est du pays, en vertu de l'accord conclu en juin entre le g […] Lire la suite

18 juin 2013
Mali. Accord entre le gouvernement et les groupes touaregs.

Le 18, le gouvernement et deux groupes touaregs, le Mouvement national de libération de l'Azawad (M.N.L.A.) et le Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (H.C.U.A.), signent un accord de paix préliminaire à Ouagadougou, sous l'égide du président burkinabé Blaise Compaoré. Cet accord, qui doit permettre la tenue de l'élection présidentielle sur l'ensemble du territoire en juillet, prévoit la prise de […] Lire la suite

22-29 avril 2013
Mali – France – O.N.U. Création d'une force de maintien de la paix au Mali.

Le 22, le gouvernement français demande au Parlement d'approuver la poursuite de l'intervention militaire au Mali engagée en janvier. Les députés et les sénateurs français le font à l'unanimité des votants. Le 25, le Conseil de sécurité des Nations unies adopte à l'unanimité la résolution 2100 qui autorise la création d'une mission de maintien de la paix destinée à remplacer les forces françaises  […] Lire la suite

2-31 mars 2013
Mali – France. Mort d'un otage français et confirmation de la mort d'un chef islamiste.

Le 2, un troisième soldat français est tué dans l'Adrar des Ifoghas, sanctuaire des rebelles islamistes d'Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.), contre lequel une offensive a été lancée en février. Le 7, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian rend visite, près de Tessalit, aux troupes françaises engagées dans le nord du Mali. Il annonce que leur retrait débutera en avril et s'éta […] Lire la suite

2-28 février 2013
Mali – France. Poursuite de la reconquête du nord du Mali et résistance des islamistes.

Le 2, le président français François Hollande se rend à Bamako ainsi qu'à Tombouctou, ville libérée quelques jours auparavant par des troupes franco-maliennes de la présence des groupes armés islamistes qui occupaient le nord du pays depuis mars 2012. Le 4, les forces françaises déclarent contrôler Kidal, en territoire touareg, ville également tenue par les rebelles touaregs du Mouvement national  […] Lire la suite

10-30 janvier 2013
Mali – France. Intervention militaire française au Mali.

Le 10, les groupes islamistes armés qui ont pris, en avril 2012, le contrôle du nord du pays avec les rebelles touaregs opèrent une concentration de leurs forces et s'emparent de la ville de Konna, considérée comme la porte d'entrée vers le sud du pays. L'offensive est menée par les groupes islamistes d'Ansar Eddine et du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest, liés à Al-Qaida […] Lire la suite

2012

11-20 décembre 2012
Mali. Démission forcée du Premier ministre Cheikh Modibo Diarra.

Le 11, le capitaine Amadou Sanogo, ex-chef de la junte qui avait renversé le président Amadou Toumani Touré en mars, fait arrêter le Premier ministre Cheikh Modibo Diarra, qui annonce sa démission. Le capitaine Sanogo avait été nommé président d'un Comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité dans le cadre de l'accord conclu en avril sous l'égide de la Communauté éc […] Lire la suite

12 octobre 2012
Mali. Adoption d'une résolution de l'O.N.U.

Le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte à l'unanimité la résolution 2071, présentée par la France, qui accorde un délai de quarante-cinq jours aux membres de la Communauté des États de l'Afrique de l'Ouest et de l'Union africaine pour proposer au secrétaire général un projet d'intervention destiné à restaurer la souveraineté du Mali sur le nord de son territoire. Celui-ci est occupé depuis mars  […] Lire la suite

4-26 septembre 2012
Mali. Demande d'une aide militaire étrangère.

Le 4, le président par intérim Dioncounda Traoré demande officiellement l'intervention militaire de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (C.E.D.E.A.O.) afin de reconquérir les territoires du Nord occupés par les islamistes et de lutter contre le terrorisme. Mais les militaires, qui ont renversé le président Amadou Toumani Touré en mars et ont rendu le pouvoir aux civils, se d […] Lire la suite

8-29 juillet 2012
Mali. Retour du président par intérim Dioncounda Traoré.

Le 8, les chefs d'État de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest réunis au Burkina Faso somment le Mali de former un gouvernement d'union nationale avant la fin du mois, sous peine d'être exclu de l'organisation régionale. Le 27, le président par intérim Dioncounda Traoré, qui était soigné en France après avoir été agressé en mai, rentre dans son pays. Le 29, Dioncounda Traoré  […] Lire la suite

8-28 juin 2012
Mali. Accrochage entre les rebellions touarègue et islamiste.

Le 8, près de Kidal, se produit le premier accrochage sérieux entre les Touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (M.N.L.A.) et les combattants d'Ansar Eddine, qui se partagent le contrôle du nord du pays autoproclamé indépendant en avril. Le 27, le Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest, un groupe armé islamiste radical lié à Al-Qaida au Maghreb islamique, s'em […] Lire la suite

21-30 mai 2012
Mali. Agression du président par intérim et fusion des groupes armés rebelles touaregs.

Le 21, des partisans des putschistes qui ont pris le pouvoir à Bamako en mars agressent le président par intérim Dioncounda Traoré, investi à la suite d'un accord conclu en avril entre la junte militaire et la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. Le 24, Dioncounda Traoré arrive à Paris pour passer des examens médicaux.Le 26, le Mouvement national de libération de l'Azawad (M.N. […] Lire la suite

1er-30 avril 2012
Mali. Mise en place d'une transition politique.

Le 1er, Tombouctou tombe aux mains des rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (M.N.L.A.) et de leurs alliés islamistes d'Ansar Eddine – Tessalit, Kidal et Gao sont tombées en mars. Le 2, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (C.E.D.E.A.O.), qui avait adressé un ultimatum aux putschistes qui ont pris le pouvoir à Bamako en mars, […] Lire la suite

11-31 mars 2012
Mali. Coup d'État militaire et regain de la rébellion touarègue.

Le 11, les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (M.N.L.A.) s'emparent de la ville de Tessalit, dans le nord du pays. Le M.N.L.A. qui, depuis janvier, tente de conquérir le nord du pays, bénéficie du retour de combattants armés qui servaient le régime libyen du colonel Kadhafi. Les rebelles touaregs combattent dans la zone d'action d'Al-Qaida au Maghreb islamique. Le 22 […] Lire la suite

16 janvier 2012
Mali. Regain de la rébellion touarègue.

Les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad – une nouvelle organisation qui combat pour l'autodétermination de cette région du nord du pays –, dirigés par le colonel Mohamed Ag Najim, attaquent les villes de Menaka, Adaramboukare et Tessalit, dans le nord-est du Mali, où la rébellion touarègue avait débuté en juin 1990. Ces combattants servaient dans l'armée du colonel li […] Lire la suite

2011

25 février 2011
Niger – Mali. Libération de trois otages.

Trois des sept personnes salariées d'Areva et de Sogea-Satom, enlevées en septembre 2010 sur le site minier d'Arlit (Niger) et détenues au Mali par Al-Qaida au Maghreb islamique – une Française, un Malgache et un Togolais –, sont relâchées. Une source proche des médiateurs maliens et nigériens affirme qu'une rançon a été versée.  […] Lire la suite

7-19 janvier 2011
Niger – Mali. Enlèvement et mort de deux Français.

Le 7, deux Français sont enlevés dans un restaurant de Niamey, la capitale du Niger. En septembre 2010 déjà, sept personnes, dont cinq Français travaillant pour le groupe Areva, avaient été enlevées au Niger, dans la ville minière d'Arlit; ces hommes seraient détenus au Mali. L'opération avait été revendiquée par l'organisation islamiste Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.). Le 8, une opératio […] Lire la suite

2010

11-28 juillet 2010
France – Mali. Assassinat d'un otage français par des islamistes.

Le 11, l'organisation Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.) publie un message dans lequel elle menace de tuer l'otage français qu'elle détient, Michel Germaneau, un militant humanitaire de soixante-dix-huit ans enlevé le 19 avril au Niger puis transféré au Mali, si Paris n'accède pas à sa demande de libération de prisonniers dans les quinze jours. A.Q.M.I. aurait notamment exigé la libération d […] Lire la suite

23-24 février 2010
Mali – France. Libération d'un otage français détenu par Al-Qaida.

Le 23, le Français Pierre Camatte, membre d'une O.N.G. spécialisée dans l'aide au développement, qui avait été enlevé dans le nord-est du pays en novembre 2009 et était détenu par le mouvement Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.), est libéré. Les quatre islamistes – parmi lesquels deux Algériens et un Mauritanien considérés comme terroristes dans leur pays – dont A.Q.M.I. exigeait la libératio […] Lire la suite

2007

29 avril 2007
Mali. Large réélection du président Amadou Toumani Touré.

Le président Amadou Toumani Touré est réélu à la tête de l'État, dès le premier tour, avec 71,2 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, Ibrahim Boubacar Keita, président de l'Assemblée nationale et candidat du Rassemblement pour le Mali, obtient 19,15 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 36,2 p. 100.  […] Lire la suite

2003

22-25 octobre 2003
France – Afrique. Visite du président Jacques Chirac au Niger et au Mali.

Les 22 et 23, Jacques Chirac effectue au Niger une visite dominée par les questions de l'eau et de la « juste rémunération » de l'uranium exporté par ce pays.Les 24 et 25, il se rend au Mali, où il évoque le dossier de l'immigration en France et promet le soutien de Paris dans la lutte contre la concurrence déloyale du coton américain, massivement subventionné. […] Lire la suite

18 août 2003
Mali. Libération des otages européens.

Les quatorze otages européens, principalement des Allemands, détenus par des combattants islamistes présumés proches du Groupe salafiste pour la prédication et le combat, sont libérés. Trente-deux Européens avaient été enlevés dans le Sahara en février et mars. Dix-sept d'entre eux avaient été libérés en mai et un otage était mort. La Fondation Kadhafi, qui aurait joué un rôle dans ces libérations […] Lire la suite

2002

12 mai 2002
Mali. Élection d'Amadou Toumani Touré à la présidence.

Le général à la retraite Amadou Toumani Touré remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 64,4 p. 100 des suffrages. Il était opposé à Soumaïla Cissé, candidat de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma), au pouvoir, qui recueille 35,6 p. 100 des voix. Arrivé en troisième position au premier tour, le 28 avril, Ibrahim Boubakar Keïta, ancien Premier ministre, s'était rallié à la  […] Lire la suite

1997

11 mai 1997
Mali. Réélection du président Alpha Oumar Konaré.

Le président sortant, Alpha Oumar Konaré, est réélu à la tête de l'État pour un second mandat de cinq ans. En raison du boycottage du scrutin par ses principaux adversaires, qui demandaient un délai supplémentaire d'un an, le chef de l'État sortant n'était opposé qu'au chef du petit Parti pour l'unité, la démocratie et le progrès, Mamadou Diaby. L'opposition conteste le calendrier électoral mis au […] Lire la suite

1994

11 janvier 1994
Afrique. Dévaluation du franc CFA.

Sous la pression de la France et du Fonds monétaire international (F.M.I.), les dirigeants des quatorze États africains appartenant à la zone franc (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée équatoriale, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo), réunis à Dakar, annoncent la dévaluation de 50 p. 100 du franc CFA et de 25 p. 100 du franc comorien. La parité  […] Lire la suite

1993

12 février 1993
Mali. Condamnation à mort de l'ancien président Moussa Traoré.

La cour d'assises de Bamako, réunie depuis le 26 novembre 1992, condamne à la peine capitale l'ancien président Moussa Traoré et trois de ses proches – l'ancien ministre de la Défense, l'ancien ministre de l'Intérieur et le chef d'état-major des armées – pour coups et blessures, meurtres et assassinats. Les faits concernent la répression des manifestations en faveur de la démocratie, de janvier à  […] Lire la suite

1992

12-26 avril 1992
Mali. Élection d'Alpha Oumar Konaré à la présidence.

Le 12 se déroule le premier tour de la première élection présidentielle libre depuis l'indépendance du pays en 1960. Alpha Oumar Konaré, candidat de l'Alliance pour la démocratie au Mali qui avait remporté les élections législatives des 23 février et 8 mars, arrive en tête avec près de 45 p. 100 des voix. Mountaga Tall, candidat du Congrès national-Initiative démocratique, deuxième parti représent […] Lire la suite

8 mars 1992
Mali. Élections législatives.

Le second tour des élections législatives confirme la victoire de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adema) d'Alpha Oumar Konaré. Dix des quinze députés élus au premier tour, le 23 février, appartenaient à ce parti, proche de la junte dirigée par le lieutenant-colonel Amadou Toumani Touré, qui a renversé le régime du général Moussa Traoré, le 25 mars 1991 ; ces résultats avaient été contestés. […] Lire la suite

1991

22-29 mars 1991
Mali. Chute du président Moussa Traoré.

Le 22, Bamako, qui avait déjà connu des émeutes à la fin de janvier, est à nouveau le théâtre de violentes manifestations de jeunes chômeurs et d'étudiants qui réclament l'augmentation des bourses d'études et la création d'une commission d'enquête sur les précédentes émeutes. Les forces de l'ordre tirent à la mitrailleuse sur la foule, causant la mort de dizaines de personnes. L'état d'urgence et  […] Lire la suite

21-22 janvier 1991
Mali. Émeutes à Bamako.

Après que le gouvernement du président Moussa Traoré a décidé à la mi-janvier d'interdire les « activités politiques » des associations favorables au multipartisme, de violentes manifestations ont lieu à Bamako. Elles se transforment en émeutes et en scènes de pillage, causant la mort de plusieurs personnes et faisant une centaine de blessés. […] Lire la suite

1990

9-15 août 1990
Mali. Répression contre les Touareg.

Le 9, le magazine malien Aurore révèle que des affrontements meurtriers ont opposé l'armée aux Touareg dans le nord-est du pays, où la situation reste très tendue depuis l'attaque, le 28 juin, de la sous-préfecture de Menaka par des rebelles touareg. Selon des témoins, les opérations de nettoyage se seraient traduites par des exécutions sommaires dans la population nomade, comm […] Lire la suite

25 janvier-1er février 1990
Vatican – Afrique. Sixième voyage du pape en Afrique.

Le 25, Jean-Paul II entame son sixième voyage pastoral en Afrique – son quarante-cinquième dans le monde – au cours duquel il visite cinq des pays les plus pauvres du continent. Dans l'archipel du Cap-Vert (90 p. 100 de catholiques), sa première étape, il lance un appel contre toute forme d'esclavage.Le 27, le pape se rend en Guinée-Bissau (6,5 p. 100 de catholiques) où il visite la léproserie de  […] Lire la suite

1985

25-30 décembre 1985
Burkina Faso – Mali. Conflit frontalier dans la bande d'Agacher

Le 25, le Burkina Faso ordonne la mobilisation générale après avoir accusé le Mali d'une attaque surprise contre des villages situés dans la bande d'Agacher, zone frontalière revendiquée par le Mali. Les deux belligérants se rejettent mutuellement la responsabilité du conflit.Le 27, alors que les missions de conciliation se multiplient et qu'Ali Triki, ministre libyen des Affaires étrangères prése […] Lire la suite

— Universalis