Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6 février-1er mars 2011

Tunisie. Démission du Premier ministre Mohamed Ghannouchi

Le 6, alors que des violences meurtrières persistent à travers le pays, le gouvernement de transition annonce la suspension du Rassemblement constitutionnel démocratique, le parti de l'ex-président Ben Ali.

Le 13, le gouvernement italien fait appel à l'aide internationale face à l'arrivée de quelque cinq mille Tunisiens immigrés clandestins dans l'île italienne de Lampedusa en une semaine. Les filières tunisiennes d'émigration clandestine sont réactivées à la faveur de la désorganisation du pays.

À partir du 20, à Tunis, des milliers de personnes se rassemblent place de la Kasbah pour réclamer la démission du Premier ministre Mohamed Ghannouchi – qui occupait déjà ce poste sous la présidence de Zine el-Abidine Ben Ali.

Le 25, alors que s'organise à Tunis la plus importante manifestation depuis la chute de l'ancien président, le Premier ministre annonce la tenue d'élections d'ici au 15 juillet, la saisie des biens des familles Ben Ali et Trabelsi, le versement d'une allocation mensuelle à cinquante mille jeunes et le doublement du recrutement dans la fonction publique.

Le 27, Mohamed Ghannouchi annonce sa démission, sous la pression de la rue, au lendemain de violentes manifestations qui ont fait cinq morts dans la capitale – alors que celles qui ont amené la chute du président Ben Ali étaient pacifiques. Le président par intérim Fouad Mebazaa nomme Béji Caïd Essebsi, ancien ministre d'Habib Bourguiba, au poste de Premier ministre.

Le 28, les deux derniers ministres qui étaient en poste sous la présidence de Ben Ali annoncent leur départ du gouvernement.

Le 1er mars, quatre ministres et secrétaires d'État démissionnent dans le sillage de Mohamed Ghannouchi.

— Universalis

Événements précédents

  • 4-30 janvier 2011 Tunisie. Chute du président Zine el-Abidine Ben Ali

    Le 4, Mohamed Bouazizi, le jeune diplômé au chômage qui s'était immolé par le feu à Sidi Bouzid en décembre 2010 et dont le geste avait provoqué une vague d'agitation sociale dans le pays, meurt de ses blessures.

    Le 6, les avocats se mettent en grève pour protester contre la violence...

  • 17-30 décembre 2010 Tunisie. Troubles sociaux

    Le 17, à Sidi Bouzid, dans le centre-ouest du pays, un jeune diplômé au chômage, Mohamed Bouazizi, devenu vendeur ambulant de fruits et légumes, qui s'était vu confisquer sa marchandise faute des autorisations nécessaires, tente de s'immoler par le feu. Ce drame suscite des troubles qui s'étendent à...

  • 25 octobre 2009 Tunisie. Réélection du président Zine El Abidine Ben Ali

    Le 25, le président sortant Zine El Abidine Ben Ali, après une campagne électorale marquée par des « obstacles à la liberté d'expression et des pressions sur les journalistes », est réélu pour la cinquième fois à la tête de l'État, avec 89,62 p. 100 des voix. Il devance largement les trois autres candidats...

  • 28-30 avril 2008 France - Tunisie. Visite du président Nicolas Sarkozy en Tunisie

    Du 28 au 30, le président français Nicolas Sarkozy effectue une visite d'État à Tunis. Celle-ci est l'occasion de la signature de plusieurs contrats, notamment pour Airbus et Alstom. Le président Sarkozy félicite son homologue tunisien Zine El-Abidine Ben Ali pour sa « lutte déterminée contre le terrorisme...

  • 24 octobre 2004 Tunisie. Réélection du président Zine El-Abidine Ben Ali

    Le 24, le président Zine El Abidine Ben Ali est réélu à la tête de l'État pour un quatrième mandat, avec 94,5 p. 100 des suffrages – contre plus de 99 p. 100 en 1999. Lors des élections législatives qui se tiennent le même jour, le Rassemblement constitutionnel démocratique, formation du chef de l'État,...

  • 3-6 décembre 2003 Tunisie. Visite d'État du président Jacques Chirac en Tunisie

    Le 3, le président de la République française Jacques Chirac entame une visite d'État en Tunisie. À l'issue de son entretien avec le président Zine El Abidine Ben Ali, au cours duquel il déclare avoir évoqué le cas de l'avocate Radhia Nasraoui, qui fait une grève de la faim depuis une cinquantaine de...

  • 4 septembre 2002 Tunisie. Mise en liberté conditionnelle de l'opposant Hamma Hammami

    L'opposant Hamma Hammami est remis en liberté conditionnelle pour « raisons de santé », deux jours après le rejet de son pourvoi en cassation. Sorti de la clandestinité, il avait été condamné, le 2 février, à trois ans et deux mois de prison pour appartenance au Parti communiste des ouvriers de Tunisie,...

  • 26 mai 2002 Tunisie. Succès du référendum constitutionnel

    Le 26, les électeurs approuvent par référendum, à plus de 99 p. 100, la réforme de la Constitution qui doit permettre au président Zine El Abidine Ben Ali, au pouvoir depuis novembre 1987, de briguer un quatrième mandat en 2004. Le taux de participation est proche de 95 p. 100. La nouvelle Constitution...

  • 11-27 avril 2002 Tunisie. Attentat contre une synagogue à Djerba

    Le 11, à Djerba, l'explosion d'un camion chargé de bonbonnes de gaz devant la synagogue de la Ghriba provoque la mort de 15 personnes, des touristes allemands pour la plupart. Les autorités tunisiennes défendent la thèse de l'accident tandis qu'Israël affirme qu'il s'agit d'un attentat....

  • 3-18 mai 2000 Tunisie. Fin de la grève de la faim de Taoufik Ben Brik

    Le 3, alors que la situation du journaliste tunisien Taoufik Ben Brik, en grève de la faim depuis avril pour protester contre la répression dont lui et ses proches font l'objet, suscite une large mobilisation en France, le ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, se prononce fermement...