4-18 octobre 1995Bosnie-Herzégovine. Entrée en application d'un cessez-le-feu

 

Le 4, alors que les négociations en vue d'établir un cessez-le-feu piétinent, des avions de l'O.T.A.N. bombardent trois sites de défense antiaérienne serbe bosniaque qui les menaçaient directement.

Le 5, le président américain Clinton annonce que les belligérants bosniaques ont conclu un accord de cessez-le-feu pour une durée de soixante jours à compter du 10. Son entrée en vigueur est subordonnée au rétablissement de l'alimentation en gaz et en électricité de Sarajevo. Il doit permettre l'ouverture, aux États-Unis, de négociations entre les présidents bosniaque Alija Izetbegović, croate Franjo Tudjman et serbe Slobodan Milošević, sous l'égide du médiateur américain Richard Holbrooke et du médiateur européen Carl Bildt. Une conférence de paix, organisée à Paris, doit parachever ces pourparlers. L'accord prévoit également le désenclavement complet de Goražde et l'échange de prisonniers.

Les 8 et 9, les Serbes de Bosnie créent un regain de tension en bombardant des camps de réfugiés et des postes de la Forpronu, près de Tuzla, dans le nord-ouest du pays. Au moins seize civils, des enfants pour la plupart, ainsi qu'un casque bleu sont tués. L'aviation de l'O.T.A.N. riposte le 9.

Le 9, l'O.N.U. annonce le remplacement, le 1er novembre, du Japonais Yasushi Akashi par le Ghanéen Kofi Annan au poste de représentant spécial pour l'ex-Yougoslavie.

Le 10, l'entrée en application du cessez-le-feu est repoussée en raison des retards dans l'alimentation en gaz et en électricité de Sarajevo. Tandis que les forces croates et l'armée bosniaque consolident leurs conquêtes territoriales dans l'Ouest, les milices serbes poursuivent leur processus d'« épuration ethnique » dans la région de Banja Luka.

Le 12, le cessez-le-feu entre en vigueur sur tout le territoire de la Bosnie. Les jours suivants, des combats sporadiques ont encore lieu dans le Nord-Ouest.

Le 17, pour la première fois depuis trois ans et demi de siège, un convoi humanitaire venant de Sarajevo parvient à l'enclave musulmane de Goražde, où il est accueilli dans la liesse. Les seuls approvisionnements, fort rares, provenaient jusqu'alors de Belgrade.

Le 18, renouant des relations interrompues depuis l'éclatement de la Yougoslavie, en avril 1992, la Bosnie et la république fédérale de Yougoslavie annoncent l'ouverture réciproque de bureaux de liaison dans leurs capitales respectives.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-18 octobre 1995 - Bosnie-Herzégovine. Entrée en application d'un cessez-le-feu », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-18-octobre-1995-entree-en-application-d-un-cessez-le-feu/