6-27 septembre 1988Pologne. Nouveaux entretiens de Lech Wałęsa avec le pouvoir et démission du gouvernement

 

Le 6, les syndicats officiels (O.P.Z.Z.) demandent à la Diète de déposer le Premier ministre Zbigniew Messner. Cette démarche sans précédent en Pologne paraît destinée à préparer l'opinion à un changement de gouvernement.

Le 8, au cours d'une conférence de presse, Lech Wałęsa annonce qu'il abandonnera la direction de Solidarność s'il n'obtient pas la légalisation du syndicat dissous.

Les 10 et 11, les principaux représentants de l'opposition se réunissent à Gdańsk, autour de Lech Wałęsa à qui ils donnent, de manière unanime, mandat de poursuivre les contacts avec le pouvoir.

Le 15, le général Czeslaw Kiszczak, ministre de l'Intérieur, reçoit le président de Solidarność pour la seconde fois en un peu plus de deux semaines. Un nouvel entretien a lieu le lendemain, élargi cette fois à d'autres représentants de l'opposition, afin d'examiner les conditions de la tenue d'une « table ronde » promise par le pouvoir.

Le 19, Zbigniew Messner présente la démission de son gouvernement à la Diète, qui l'accepte par 359 voix contre 1 et 17 abstentions. C'est la première fois depuis 1945 qu'un cabinet entier se retire ainsi en Pologne. Le Premier ministre explique que, pour mener à bien les réformes, un gouvernement doit « bénéficier d'un crédit de confiance ».

Le 26, le comité central du P.O.U.P., réuni en plénum pour la troisième fois en quatre mois, approuve la désignation de Mieczysław Rakowski en remplacement de Zbigniew Messner.

Le 27, le nouveau Premier ministre, collaborateur fidèle du général Jaruzelski, est officiellement investi par la Diète.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-27 septembre 1988 - Pologne. Nouveaux entretiens de Lech Wałęsa avec le pouvoir et démission du gouvernement », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-27-septembre-1988-nouveaux-entretiens-de-lech-walesa-avec-le-pouvoir-et-demission-du-gouvernement/