6-26 novembre 2005Azerbaïdjan. Élections législatives contestées

 

Le 6, le parti Nouvel Azerbaïdjan au pouvoir remporte les élections législatives avec 63 sièges sur 125 – il perd toutefois la majorité absolue qu'il détenait au Parlement. Trente-huit sièges reviennent à des candidats indépendants, proches du gouvernement en place. Le bloc Azadlig – « Liberté » –, coalition de trois partis représentant la principale force d'opposition, qui obtient 6 sièges, dénonce des fraudes, exige l'annulation du scrutin et appelle ses partisans à manifester. Le taux de participation officiel est de 46,8 p. 100.

Le 9, quelque dix mille personnes manifestent à Bakou dans le cadre de la « bataille constitutionnelle pacifique » orchestrée par l'opposition, dans une atmosphère rappelant celle de la « révolution orange » de décembre 2004, en Ukraine.

Le 13, environ vingt mille personnes se réunissent dans la banlieue de la capitale pour réclamer de nouveau l'annulation du scrutin législatif.

Le 26, une nouvelle manifestation de l'opposition dans la capitale est réprimée par les forces de l'ordre. À la suite de l'annulation des résultats dans six circonscriptions, le bloc Azadlig, qui réclamait un nouveau scrutin dans cent des cent vingt-cinq circonscriptions, obtient finalement 10 sièges contre 58 pour le Nouvel Azerbaïdjan.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-26 novembre 2005 - Azerbaïdjan. Élections législatives contestées », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-26-novembre-2005-elections-legislatives-contestees/