Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6-21 juin 1993

Espagne. Victoire des socialistes aux élections législatives et attentat à Madrid

Le 6 se déroulent les élections législatives anticipées. Au pouvoir depuis 1982, le Parti socialiste ouvrier espagnol (P.S.O.E.) du Premier ministre Felipe Gonzalez remporte 38,68 p. 100 des voix et cent cinquante-neuf sièges (— 16), contre 34,82 p. 100 des suffrages et cent quarante et un élus (+ 34) pour le Parti populaire (conservateur) de José Maria Aznar. Le Centre démocratique et social d'Adolfo Suarez, qui avait quatorze députés, n'a aucun élu. Le taux de participation est de 77,28 p. 100. Le P.S.O.E., qui ne dispose plus de la majorité absolue, a écarté toute possibilité d'accord avec la troisième force politique du pays, Izquierda Unida (18 députés, + 1), et doit donc conclure une alliance de gouvernement avec les partis régionaux comme les nationalistes catalans de Convergence et Union (17 élus, — 1), ou le Parti nationaliste basque (P.N.V., 5 députés, sans changement).Le 21, l'explosion de deux voitures piégées à Madrid tue sept personnes. Ces attentats sont attribués au mouvement indépendantiste basque E.T.A., de plus en plus isolé au moment où le P.N.V. négocie son éventuelle participation au gouvernement.

— Universalis

Événements précédents