6-15 février 1987Tchad – France. Renforcement du dispositif de défense français au Tchad

 

Le 6, craignant de nouvelles offensives libyennes dans le nord du Tchad, Paris décide de renforcer le contingent français stationné dans ce pays dans le cadre de l'« opération Épervier ». Cette opération, lancée un an auparavant, a pour but essentiel la défense de l'espace du Tchad situé au sud de la « ligne rouge » proche du 16e parallèle. Les effectifs passent de 1 400 à 2 200 hommes, venus de garnisons basées en Centrafrique. De son côté, la Libye semble mobiliser d'importants effectifs.

Le 15, alors que les accrochages et les escarmouches se multiplient dans le nord du Tchad, un bombardier libyen effectue un raid contre la localité de Kouba Olanga au sud du 16e parallèle, tandis que l'armée tchadienne annonce avoir tué vingt-trois soldats libyens et détruit trois chars de fabrication soviétique dans la région de Zouar, dans l'extrême nord-est du pays.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-15 février 1987 - Tchad – France. Renforcement du dispositif de défense français au Tchad », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-15-fevrier-1987-tchad-france-renforcement-du-dispositif-de-defense-francais-au-tchad/