5-29 avril 1988Iran – Irak. Graves revers militaires pour l'Iran

 

Le 5, la guerre des villes reprend avec violence après dix jours d'interruption des bombardements de Téhéran. L'Irak étend ses tirs de missiles à plusieurs villes d'Iran, le 8, jour du premier tour des élections législatives iraniennes.

Le 12, les combats terrestres dans le Kurdistan irakien reprennent.

Le 18, la flotte américaine attaque en signe de représailles les deux plates-formes pétrolières de Sassan et de Sirri, utilisées par l'Iran comme bases navales, une de ses frégates ayant été gravement endommagée par une mine, le 14, et dix de ses marins blessés. L'engagement aéro-naval qui s'ensuit aboutit à la destruction de six unités iraniennes. L'Iran riposte dans les heures qui suivent par l'attaque d'une plate-forme pétrolière de l'émirat de Charjah et de deux navires civils. Le même jour, l'Irak procède à la reconquête éclair de la péninsule de Fao, seul débouché irakien sur le Golfe, que les Iraniens avaient investie en février 1986.

À partir du 20 intervient une trêve dans la guerre des villes. Depuis le 28 février plus de deux cent cinquante missiles sol-sol ont été tirés par les deux pays, dont les trois quarts par l'Irak.

Le 26, un rapport de l'O.N.U. sur l'utilisation des armes chimiques au cours de la guerre du Golfe, demandé par les deux belligérants, s'abstient de mettre en cause l'Irak.

Le 29, les États-Unis font connaître les nouvelles règles de leur engagement naval dans le Golfe. La flotte américaine apportera son assistance, dans la mesure de ses possibilités, aux navires neutres attaqués en dehors des zones d'hostilité et qui en auront fait la demande.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-29 avril 1988 - Iran – Irak. Graves revers militaires pour l'Iran », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-29-avril-1988-iran-irak-graves-revers-militaires-pour-l-iran/