Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

4 mars 2021

France. Relaxe de l’ancien Premier ministre Édouard Balladur dans l’affaire Karachi

La Cour de justice de la République rend son jugement dans l’affaire Karachi relative au système de rétrocommissions mis en place en marge de marchés d’armement passés dans les années 1990 entre la France d’une part, et le Pakistan et l’Arabie Saoudite d’autre part. Soupçonné d’avoir bénéficié de ces rétrocommissions, qui lui auraient permis de financer sa campagne électorale de 1995, l’ancien Premier ministre Édouard Balladur est relaxé des accusations de « complicité et recel d’abus de biens ou du crédit de deux sociétés publiques ». L’ancien ministre de la Défense François Léotard est en revanche condamné à deux ans de prison et 100 000 euros d’amende pour ces mêmes chefs d’accusation, pour avoir mis en place un inutile réseau d’intermédiaires aux tarifs exorbitants.

— Universalis

Événements précédents