4 mars 2021France. Accord sur la reprise de l'usine Vale en Nouvelle-Calédonie.

 

Le président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie Roch Wamytan annonce la signature d’un accord qui prévoit « une solution calédonienne et apaisée » au litige relatif à la reprise de l’usine de nickel du groupe brésilien Vale, située dans la province du Sud. Les autres signataires sont la coalition Les Loyalistes et la présidente loyaliste de la province Sud Sonia Backès d’une part, et le Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS), le collectif Usine du Sud = usine pays et l’Instance coutumière autochtone de négociation (ICAN) d’autre part. Les indépendantistes s’étaient opposés, en décembre 2020, à l’accord de reprise conclu par Vale avec un consortium dirigé par le groupe suisse Trafigura, provoquant un regain de tension dans l’archipel. Le nouvel accord octroie 51 % des parts à un « pôle calédonien » constitué par la Société de participation minière du Sud calédonien, des salariés et la population locale. Une compagnie financière constituée de l’équipe managériale et d’un fonds d’investissement australien doit en contrôler 30 %, et Trafigura 19 %. L’accord prévoit le retour des titres miniers à la Nouvelle-Calédonie. Les indépendantistes avaient fait de la résolution de ce conflit un préalable à la reprise des discussions sur l’avenir institutionnel de l’archipel.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4 mars 2021 - France. Accord sur la reprise de l'usine Vale en Nouvelle-Calédonie. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-mars-2021-accord-sur-la-reprise-de-l-usine-vale-en-nouvelle-caledonie/