Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

4 juin 2008

France. Rapport sur la récidive criminelle des condamnés dangereux

Le premier président de la Cour de cassation, Vincent Lamanda, remet au président de la République son rapport sur les moyens d'« amoindrir les risques de récidive criminelle des condamnés dangereux ». Nicolas Sarkozy le lui avait demandé en février, à la suite de la censure par le Conseil constitutionnel de l'applicabilité rétroactive aux criminels déjà condamnés de la mesure de rétention de sûreté. Le rapport prône le renforcement des moyens médicaux et sociaux alloués au suivi des condamnés, préconise l'imposition législative de « mesures de surveillance de sûreté aux sortants de prison ayant démontré leur dangerosité » et conseille de promouvoir l'enseignement et les recherches en criminologie « afin de placer cette spécialité au cœur de l'appréciation des risques de récidive ».

— Universalis

Événements précédents