Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

4-29 juillet 1986

Liban - Syrie. Déploiement de soldats syriens à Beyrouth-Ouest

  • Article mis en ligne le

Le 4, deux cents soldats syriens se déploient à Beyrouth-Ouest : ce retour dans la capitale libanaise est le premier depuis le retrait consécutif à l'invasion israélienne de juin 1982. En application d'un plan de sécurité conclu à la mi-juin, les unités spéciales de commandos de l'armée syrienne assistent l'armée et les forces de sécurité intérieure libanaises pour mettre fin aux affrontements entre milices dans le secteur musulman de Beyrouth. Cette action conjointe permet une nette amélioration de la sécurité les jours suivants.

Le 19, un attentat contre l'autobus de l'université américaine de Beyrouth, qui fait quatre morts et trois blessés, est interprété comme un geste de défi lancé à Damas.

Le 26, le père Martin Lawrence Jenco, prêtre américain directeur du Secours catholique à Beyrouth, enlevé le 8 janvier 1985, est libéré par le Djihad islamique, en raison de « son mauvais état de santé ». Le Djihad affirme que « cette initiative sera la dernière » et que « le gouvernement américain assumera ensuite la responsabilité de ce qui pourrait advenir de la vie des autres otages ». Quatre Américains et sept Français restent détenus.

Le 28, une voiture piégée explose dans le quartier chrétien d'Ain Remmaneh, dans la banlieue est de Beyrouth : trente-deux personnes sont tuées et près de cent quarante blessées.

Le 29, un attentat similaire frappe Beyrouth-Ouest : une voiture piégée explose dans le quartier musulman de Barbir, faisant vingt-deux morts et cent soixante-trois blessés.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents