4-27 novembre 2014

Mexique. Annonce de la mort des quarante-trois étudiants disparus

Le 4, la police arrête à Mexico le maire d'Iguala José Luis Abarca ainsi que son épouse Maria de los Angeles Pineda, en fuite après l'enlèvement et l'assassinat présumé de quarante-trois étudiants, en septembre, dans cette ville de l'État du Guerrero, à l'issue d'une manifestation.

Le 5, des milliers de personnes défilent de nouveau dans les grandes villes pour dénoncer l'incapacité du pouvoir à élucider l'affaire de la disparition des étudiants.

Le 7, les autorités annoncent que trois membres du cartel régional des Guerreros Unidos ont avoué l'assassinat des étudiants disparus en septembre, qui leur auraient été remis par les policiers. Ces aveux ont permis la découverte de restes humains qui vont être identifiés.

Le 20, jour anniversaire du déclenchement de la révolution de 1910, des milliers de manifestants rassemblés dans les grandes villes du pays réclament des preuves de la mort des quarante-trois étudiants disparus ainsi que la démission du président Enrique Peña Nieto.

Le 27, Enrique Peña Nieto présente un programme de lutte contre la corruption des autorités locales et de renforcement de la sécurité, de la justice et de l'État de droit. Celui-ci prévoit notamment la dissolution des polices locales.

— Universalis

Événements précédents