3-25 février 2018Syrie. Annonce sans effet d'un cessez-le-feu dans la Ghouta.

 

Le 3, le groupe djihadiste Tahrir al-Cham abat un avion russe dont le pilote est tué, dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest du pays. Il s’agit du premier avion russe abattu par un tir de missile dans le pays.

Le 8, la coalition internationale bombarde des forces paramilitaires loyalistes qui attaquaient ses alliés des Forces démocratiques syriennes dans la province de Deir ez-Zor, dans l’est du pays. Une centaine de combattants pro-régime sont tués. Moscou admettra la présence de mercenaires russes parmi les victimes. Les loyalistes avaient franchi l’Euphrate, considéré par Moscou et Washington comme une ligne de démarcation entre forces rebelles et forces loyalistes, à la suite de l’éviction de l’organisation État islamique (EI) de la région.

Le 10, Israël réplique à l’incursion d’un drone iranien dans son espace aérien en bombardant la base aérienne d’où celui-ci avait décollé, près de Palmyre. Les tirs de missiles syriens, en représailles, provoquent la perte d’un avion de chasse F-16 israélien. Israël procède au bombardement de douze sites militaires syriens. La Russie, à la fois alliée d’Israël et de l’Iran, exprime sa « grande préoccupation ».

Le 20, des forces loyalistes se déploient dans l’enclave d’Afrin, dans le nord du pays, en soutien aux combattants kurdes des Unités de protection du peuple soumis depuis janvier à l’offensive de la Turquie. La coalition internationale menée par les États-Unis ne peut pas soutenir ses alliés kurdes contre l’offensive menée par un autre pays membre de l’OTAN.

Le 24, à l’issue d’intenses négociations, le Conseil de sécurité de l’ONU adopte à l’unanimité la résolution 2401 réclamant un cessez-le-feu immédiat d’« au moins trente jours consécutifs pour une pause humanitaire durable » en Syrie, alors que les quelque quatre cent mille habitants de la Ghouta, dans la banlieue de Damas, continuent d’être soumis à des bombardements meurtriers – notamment de barils de chlore selon les Occidentaux – qui se sont encore intensifiés à partir du 18.

Le 25, les forces progouvernementales soutenues par l’aviation russe engagent une offensive terrestre contre la Ghouta. 

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-25 février 2018 - Syrie. Annonce sans effet d'un cessez-le-feu dans la Ghouta. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-25-fevrier-2018-annonce-sans-effet-d-un-cessez-le-feu-dans-la-ghouta/