Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

29 mars 1992

France. Arrestation du chef de l'E.T.A. militaire

La police française interpelle onze personnes à Bidart (Pyrénées-Atlantiques). Parmi elles figurent trois dirigeants de l'organisation séparatiste basque E.T.A.-militaire, dont son chef présumé, Francisco Mugica Garmendia, surnommé « Artapalo » ou « Paco ». Ces arrestations sont particulièrement bien accueillies en Espagne, à quelque temps de l'ouverture de l'Exposition universelle de Séville et des jeux Olympiques d'été de Barcelone, que l'E.T.A. menaçait de troubler. Mais Herri Batasuna, aile politique légale de l'E.T.A., affirme que « la direction du mouvement s'est toujours régénérée ». Depuis le début de l'année, l'E.T.A. mène en Espagne une campagne d'attentats pour forcer le gouvernement à négocier. En trois mois, dix-huit personnes ont été tuées.

— Universalis

Événements précédents