Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

27-28 avril 1992

Allemagne. Démission soudaine du ministre des Affaires étrangères

Le 27, Hans Dietrich Genscher, ministre des Affaires étrangères depuis mai 1974 et numéro deux du gouvernement, annonce qu'il démissionnera de son poste le 17 mai. Originaire de l'est de l'Allemagne, il avait été l'un des principaux artisans de la réunification du pays. Hans Dietrich Genscher est président du petit Parti libéral (F.D.P.), membre de la coalition au pouvoir. Sa décision, prise en accord avec le chancelier Kohl, est déplorée par la plupart des capitales étrangères. Le Parti libéral, qui conserve le contrôle de la diplomatie allemande, désigne le jour même sa vice-présidente Irmgard Schwaetzer à la succession de Hans Dietrich Genscher.

Le 28, toutefois, le groupe parlementaire libéral, mécontent du choix des instances dirigeantes, impose à ce poste Klaus Kinkel, ministre de la Justice.

— Universalis

Événements précédents