Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

27 février 1992

Allemagne - Tchécoslovaquie. Signature d'un traité d'amitié et de coopération

Le chancelier Helmut Kohl se rend à Prague où il signe, avec le président Václav Havel, le traité d'amitié et de coopération germano-tchécoslovaque paraphé le 8 octobre 1991. En choisissant d'enterrer – plutôt que de régler – le problème lié à l'annexion de la Tchécoslovaquie par l'Allemagne nazie en 1938 et à l'expulsion de 2,9 millions d'Allemands en 1945, ce traité relance le contentieux. En raison du silence du texte sur l'indemnisation des Sudètes expulsés, les Tchécoslovaques craignent des concessions ultérieures et protestent contre l'hégémonie renaissante de l'Allemagne, tandis que les Allemands dépossédés, majoritairement réfugiés en Bavière, exigent la restitution de leurs biens, soutenus par l'Union sociale chrétienne (C.S.U.), partenaire de la coalition au pouvoir.

— Universalis

Événements précédents