1er-24 septembre 2001France. Confusion chez les Verts autour de la candidature d'Alain Lipietz

 

Le 1er, le Conseil national interrégional des Verts, réuni à Lamoura (Jura), adopte une motion qui affirme, au sujet du dossier corse, que « l'amnistie des crimes de sang n'est pas à l'ordre du jour pour les années à venir ». Cette formulation, qui n'exclut pas définitivement l'amnistie, est en accord avec les propos tenus en août par le candidat du mouvement écologiste à l'élection présidentielle, Alain Lipietz. Son rival, Noël Mamère, candidat malheureux à l'investiture de son parti, annonce aussitôt qu'il se retire du comité de campagne d'Alain Lipietz.

Le 8, le journal Le Monde révèle qu'Alain Lipietz a contribué à la rédaction de la partie économique du « projet de société » du F.L.N.C. publié en décembre 1989. Le candidat vert nie toute collaboration avec l'organisation nationaliste corse.

Le 10, le collège exécutif des Verts, réuni à la suite de diverses remises en cause de la candidature d'Alain Lipietz, réaffirme à l'unanimité son soutien à ce dernier et, reconnaissant qu'il a tenu des « propos maladroits », déclare son « refus de l'amnistie » en Corse.

Le 24, lors des Journées parlementaires des Verts organisées à Saumur (Maine-et-Loire), le directeur de campagne d'Alain Lipietz, Jean-François Collin, annonce sa démission.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-24 septembre 2001 - France. Confusion chez les Verts autour de la candidature d'Alain Lipietz », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-24-septembre-2001-confusion-chez-les-verts-autour-de-la-candidature-d-alain-lipietz/