Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

25 février 2004

France. Adoption du rapport d'enquête parlementaire sur la canicule de 2003

Les députés membres de la commission d'enquête parlementaire sur les conséquences de la canicule de l'été de 2003, qui a provoqué la mort d'environ quinze mille personnes, adoptent le rapport présenté par François d'Aubert (U.M.P.). Le texte met notamment en cause les « carences » de l'Institut de veille sanitaire et l'« absence de réactivité » de la Direction générale de la santé. Dans son avant-propos, le président de la commission, Claude Évin (P.S.), affirme que « le politique a été dramatiquement absent » durant la crise. Le ministre de la Santé Jean-François Mattei n'est toutefois pas directement mis en cause.

— Universalis

Événements précédents