17-26 février 2004France. Interdiction de l'insecticide Régent

 

Le 17, le parquet du tribunal de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), saisi d'une plainte des apiculteurs de la région, met en examen l'entreprise agrochimique allemande B.A.S.F. Agro et son président pour, notamment, « mise en vente de produit toxique pour l'homme et l'animal » et « mise sur le marché de produit sans autorisation ». Il suspend la commercialisation de l'insecticide Régent TS, fabriqué par cette firme, qui, selon les apiculteurs, provoque la mort des abeilles. Le Gaucho, insecticide fabriqué par une autre firme chimique allemande, BayerCropScience, est également mis en cause par les apiculteurs, en lutte depuis 1994 pour l'interdiction des deux produits.

Le 23, le ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard annonce la suspension des autorisations de commercialisation des produits agricoles à base de fipronil, molécule que les apiculteurs accusent de décimer les abeilles. Outre le Régent TS, cinq autres produits sont concernés. Toutefois, il autorise les agriculteurs et les distributeurs à écouler leurs stocks de semences protégées par ces insecticides.

Le 26, dénonçant un « double langage », des militants de la Confédération paysanne, dont José Bové, occupent des locaux du ministère de l'Agriculture.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  17-26 février 2004 - France. Interdiction de l'insecticide Régent », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/17-26-fevrier-2004-interdiction-de-l-insecticide-regent/