Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

23 février 2020

Comores. Élections législatives

La Convention pour le renouveau des Comores du président Azali Assoumani remporte la majorité absolue, au terme du second tour des élections législatives, avec 20 sièges sur 24 membres élus et 60,9 p. 100 des suffrages au premier tour en janvier. Neuf autres sièges sont pourvus au scrutin indirect par les assemblées des trois îles constitutives de l’Union des Comores. Le taux de participation est de 62,8 p. 100, il était de 62,4 p. 100 au premier tour. L’opposition, qui avait appelé au boycottage du scrutin, n’est plus représentée au Parlement. En septembre 2019, le Parlement avait autorisé le chef de l’État, réélu en mars, à gouverner par décrets et à organiser des élections législatives. En décembre 2019, Azali Assoumani a dissous le Parlement, trois mois avant la fin de son mandat, afin d’empêcher que celui-ci ne débatte d’une loi d’amnistie visant à protéger les élus menacés de poursuites en raison de leurs activités politiques.

— Universalis

Événements précédents

  • 24 mars 2019 Comores. Réélection d’Azali Assoumani à la présidence

    Le président sortant Azali Assoumani, candidat de la Convention pour le renouveau des Comores, est réélu avec 60,8 p. 100 des suffrages. Son principal rival, le candidat indépendant Mahamoud Ahamada, obtient 14,6 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 53,8 p. 100. Ce scrutin anticipé est organisé...

  • 30 juillet 2018 Comores. Référendum constitutionnel

    Les électeurs, consultés par référendum, approuvent par 92,7 p. 100 des suffrages la réforme constitutionnelle présentée par le président Azali Assoumani. Le taux de participation est de 63,9 p. 100. Cette réforme vise à modifier le système de présidence tournante, à mandat unique, entre les représentants...

  • 10 avril 2016 Comores. Élection d’Azali Assoumani à la présidence.

    Azali Assoumani, ancien président de l’Union des Comores et candidat de la Convention pour le renouveau des Comores, remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 41,4 p. 100 des suffrages. Il devance le vice-président de l’Union Mohamed Ali Soilihi, candidat de l’Union pour le développement...

  • 21 février 2016 Comores. Premier tour de l’élection présidentielle.

    Le président de chacune des trois îles de l’archipel assure la présidence fédérale à tour de rôle : c’est au tour de la Grande Comore en 2016. À l’issue du premier tour de l’élection présidentielle sur l’île de la Grande Comore, les trois candidats investis pour le second tour prévu en avril sont le...

  • 22 février 2015 Comores. Élections législatives

    Avec 8 sièges sur 24, l'Union pour le développement des Comores, la formation du président Ikililou Dhoinine, arrive en tête aux élections législatives dont le premier tour était disputé en janvier. Le parti Juwa de l'ancien président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi obtient 7 sièges. La Convention pour...

  • 26 décembre 2010 Comores. Élection d'Ikililou Dhoinine à la présidence

    Le vice-président Ikililou Dhoinine, dauphin du chef de l'État sortant Ahmed Abdallah Sambi, remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 61 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, Mohamed Saïd Fazul, ancien gouverneur de Mohéli, recueille 32,7 p 100 des voix. Le taux de participation...

  • 25-26 mars 2008 Comores. Reprise du contrôle d'Anjouan par Moroni

    Le 25, les troupes de l'Union des Comores débarquent sur l'île d'Anjouan, où le colonel Mohamed Bacar se maintient au pouvoir de façon « illégale » selon Moroni. Auteur d'un putsch en août 2001, élu en mars 2002, Mohamed Bacar a pris le contrôle militaire d'Anjouan en mai 2007, en vue d'obtenir l'indépendance...

  • 9-10 août 2001 Comores. Coup de force dans l'île sécessionniste d'Anjouan

    Le 9, à Anjouan, l'armée écarte du pouvoir le lieutenant-colonel Saïd Abeid Abderemane, l'homme fort de l'île, qui avait proclamé son « indépendance » du reste de l'archipel en août 1997.

    Le 10, un triumvirat, composé des commandants Mohammed Bacar, Hassan Ali Toiliha et...

  • 26 août 2000 Comores. Signature d'un accord de paix

    Le chef de la junte au pouvoir à Moroni depuis avril 1999, le colonel Azali Assoumani, et le représentant des séparatistes de l'île d'Anjouan, qui avait proclamé son indépendance en août 1997, le lieutenant-colonel Abeid Said, signent une « déclaration commune » à Fomboni, sur la troisième île de l'archipel,...

  • 23-30 avril 1999 Comores. Prise du pouvoir par l'armée

    Le 23, les représentants de l'île d'Anjouan, qui a déclaré unilatéralement son indépendance en août 1997, refusent de signer un accord relatif à la création d'une union prévoyant une large autonomie pour les trois îles de l'archipel des Comores. Les jours suivants, la Grande Comore est le théâtre de...