21-29 mai 1991Inde. Assassinat de Rajiv Gandhi

 

Le 21, Rajiv Gandhi, président du Parti du Congrès, est tué par l'explosion d'une bombe, près de Madras, alors qu'il s'apprêtait à tenir une réunion dans le cadre de la campagne des élections législatives. L'attentat, qui n'est pas revendiqué, est commis par une femme, soupçonnée d'appartenir à un commando-suicide des Tigres libérateurs de l'Eelam tamoul (L.T.T.E.). L'émotion est considérable dans toute l'Inde, alors que sa mère, Indira Gandhi, fille du Pandit Nehru et Premier ministre depuis 1967, avait été également assassinée, le 31 octobre 1984, par trois de ses gardes du corps sikhs. La première journée des élections avait eu lieu le 20. Mais, après cet attentat, les deux autres journées, prévues les 23 et 26 mai, sont reportées aux 12 et 15 juin.

Le 23, Sonia Gandhi, veuve de Rajiv, refuse la proposition de prendre la présidence du Parti du Congrès.

Le 29, P. V. Narasimha Rao, ancien proche conseiller d'Indira et de Rajiv Gandhi, est élu à l'unanimité président du Parti du Congrès. Âgé de soixante-neuf ans, il a pour mission d'assurer la transition avant l'élection d'un nouveau leader incontesté.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  21-29 mai 1991 - Inde. Assassinat de Rajiv Gandhi », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/21-29-mai-1991-assassinat-de-rajiv-gandhi/