20 septembre - 1er octobre 2019Suisse. Implication de la banque Crédit Suisse dans une affaire de surveillance d'un salarié.

 

Le 20, le procureur de Zurich confirme le dépôt de plainte effectué par Iqbal Khan, haut cadre du secteur bancaire, pour contrainte et menaces, à la suite d’une altercation avec des détectives privés deux jours plus tôt. Iqbal Khan a quitté son poste de directeur de la gestion de fortune de la banque Crédit Suisse en juillet et s’apprête à occuper le même poste chez UBS.

Le 23, la direction de Crédit Suisse annonce l’ouverture d’une enquête interne.

Le 1er octobre, Crédit Suisse annonce la démission du directeur des opérations de la banque Pierre-Olivier Bouée – qui assume seul la décision d’avoir fait suivre Iqbal Khan –, ainsi que du chef des services de sécurité de la banque, Remo Boccali.

En décembre, à la suite de révélations de la presse qui ont suscité une nouvelle enquête interne, Crédit Suisse reconnaîtra la mise sous surveillance, en février, d’un autre cadre de la banque, l’ancien directeur des ressources humaines Peter Goerke. Pierre-Olivier Bouée est de nouveau désigné comme l’unique responsable de cette surveillance.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20 septembre - 1er octobre 2019 - Suisse. Implication de la banque Crédit Suisse dans une affaire de surveillance d'un salarié. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-septembre-1er-octobre-2019-implication-de-la-banque-credit-dans-une-affaire-de-surveillance-d-un-salarie/