20 août 2018

Maroc. Grâce massive en faveur de participants à la révolte du Rif

À l’occasion de la fête religieuse de l’Aïd al-Adha, le roi Mohammed VI gracie cent quatre-vingt-huit personnes liées au mouvement de contestation sociale du Hirak qui a agité le Rif à partir d’octobre 2016. Les leaders du mouvement, dont Nasser Zefzafi, condamné en juin à vingt ans de prison, ne sont pas concernés. Le Conseil national des droits de l’homme estime à plus de quatre cents le nombre des personnes arrêtées à la suite de cette révolte.

— Universalis

Événements précédents

  • 20 août 2018 Maroc. Annonce du rétablissement du service militaire

    Le gouvernement adopte le projet de loi prévoyant le rétablissement du service militaire pour les hommes et les femmes âgés de dix-neuf à vingt-cinq ans. Le service militaire obligatoire avait été supprimé dans le pays en août 2006. Cette réforme, qui doit encore être examinée par le Parlement, est annoncée...

  • 29 juillet 2018 Maroc. Prise de position du roi en faveur de mesures sociales

    Dans un discours télévisé marquant le dix-neuvième anniversaire de son accession au trône, le roi Mohammed VI évoque la « question sociale », appelant le gouvernement à adopter des « mesures d’urgence » dans les domaines de la santé et de l’éducation, et à « entreprendre une restructuration globale et...

  • 26 juillet 2018 Maroc - Espagne. Entrée massive de migrants dans l’enclave de Ceuta

    Quelque six cents migrants africains pénètrent dans l’enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc, à l’issue d’un assaut violent. Il s’agit du franchissement de frontière le plus important depuis celui de février 2017 au cours duquel plus de huit cent cinquante migrants étaient entrés dans l’enclave....

  • 26-28 juin 2018 Maroc. Condamnation des protestataires du « Hirak »

    Le 26, au terme de neuf mois de procès, la chambre criminelle de la cour d’appel de Casablanca rend un jugement sévère pour les cinquante-trois accusés du procès du « Hirak », le mouvement de contestation né en octobre 2016 à Al-Hoceima, dans le Rif. Les quatre meneurs du mouvement, dont son chef de...

  • 6 juin 2018 Maroc. Poursuite du mouvement de boycottage

    Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance Lahcen Daoudi présente sa démission à la suite de sa « participation inappropriée », selon le Parti de la justice et du développement auquel il appartient, à une manifestation des salariés de la filiale marocaine de Danone, la veille....

  • 1er mai 2018 Maroc. Rupture des relations diplomatiques avec l’Iran

    Rabat annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec l’Iran qu’il accuse d’avoir facilité une livraison d’armes au Front Polisario, le mouvement indépendantiste du Sahara occidental, par l’intermédiaire du Hezbollah libanais et avec la complicité de l’Algérie. Le Maroc avait déjà rompu ses relations...

  • 20 avril 2018 Maroc. Appel au boycottage de trois produits de base

    Un appel au boycottage du lait Danone, de l’eau Sidi Ali et du carburant distribué par les stations Afriquia apparaît sur les réseaux sociaux, sans être revendiqué. Ces sociétés, leaders dans leur secteur, sont accusées de pratiquer des prix trop élevés. La société Afriquia est la propriété du ministre...

  • 2 avril 2018 Maroc. Réglementation de l’activité des « femmes-mulets »

    Une réglementation du transport de marchandises entre l’enclave espagnole de Ceuta et le Maroc entre en vigueur. Des milliers de personnes – majoritairement des femmes – traversent la frontière pour acheter des marchandises à Ceuta pour le compte de commerçants marocains. Celles-ci ne sont pas taxées...

  • 10-14 mars 2018 Maroc. Premières arrestations à Jerada

    Les 10 et 11, la police arrête quatre militants à Jerada, dans le nord-est du pays, théâtre d’un mouvement de protestation depuis décembre 2017. Il s’agit des premières arrestations depuis cette date.

    Le 13, au lendemain d’un appel à la grève générale, les autorités menacent d’apporter « des...

  • 27 février 2018 Union européenne - Maroc. Décision sur le statut du Sahara occidental dans les accords commerciaux avec le Maroc

    La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) estime que l’inclusion du Sahara occidental dans le champ d’application de l’accord de pêche conclu en mai 2006 entre l’Union européenne (UE) et le Maroc « enfreindrait plusieurs règles du droit international, notamment le principe d’autodétermination »....