20-27 novembre 2001Danemark. Victoire de l'opposition libérale aux élections législatives

 

Le 20, le Parti libéral d'Anders Fogh Rasmussen remporte les élections législatives en obtenant 31,3 p. 100 des suffrages et 56 sièges sur 179 (+ 14 par rapport au scrutin de mars 1998). Le Parti social-démocrate au pouvoir perd sa place de première formation du pays, qu'il détenait depuis 1920, avec 29,1 p. 100 des voix et 52 élus (— 11). Premier ministre depuis janvier 1993, Poul Nyrup Rasmussen – homonyme du dirigeant libéral qui doit lui succéder – avait convoqué des élections anticipées afin que la campagne électorale n'interfère pas avec la discussion du budget, dans un contexte de ralentissement de l'activité économique. Le scrutin est aussi marqué par la progression du Parti du peuple danois qui recueille 12 p. 100 des suffrages et compte 22 députés (+ 9). Cette formation d'extrême droite a axé sa campagne sur la lutte contre l'immigration, notamment musulmane, dans un pays qui ne compte que 4,9 p. 100 d'étrangers. L'audience du Parti conservateur stagne, avec 9,1 p. 100 des voix et 16 élus. Au total, le bloc « bourgeois » obtient 98 sièges contre 77 pour la gauche.

Le 27, Anders Fogh Rasmussen est nommé Premier ministre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20-27 novembre 2001 - Danemark. Victoire de l'opposition libérale aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-27-novembre-2001-victoire-de-l-opposition-liberale-aux-elections-legislatives/