12-18 décembre 1990Danemark. Élections législatives anticipées et nouveau gouvernement Schlüter

 

Le 12, les électeurs danois sont appelés à renouveler leurs cent soixante-dix-neuf députés, après la dissolution du Parlement prononcée le 22 novembre par le Premier ministre (conservateur) Poul Schlüter au terme d'une crise politique ayant opposé le gouvernement minoritaire de coalition (conservateurs, libéraux, radicaux) à l'opposition social-démocrate au sujet d'allégements fiscaux prévus dans le budget 1991. Parmi les treize partis en présence, la coalition sortante, en obtenant soixante-six sièges (— 1) avec 35,2 p. 100 des voix, maintient ses positions, alors que, dans l'opposition, les sociaux-démocrates réalisent leur meilleur score depuis dix ans avec 37,5 p. 100 des suffrages et soixante-neuf sièges (+ 14). Toutefois, Poul Schlüter parvient à former une nouvelle coalition avec les libéraux, grâce au soutien passif du Parti du progrès (12 sièges, — 4), du Centre démocrate (9), des radicaux (17 sièges, — 3) et des chrétiens populaires (9).

Le 18, le Premier ministre sortant fait connaître la composition de son nouveau gouvernement. Comprenant dix-neuf portefeuilles au lieu de vingt et un, il comporte bon nombre de ministres de l'équipe précédente.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-18 décembre 1990 - Danemark. Élections législatives anticipées et nouveau gouvernement Schlüter », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-18-decembre-1990-elections-legislatives-anticipees-et-nouveau-gouvernement-schluter/