5-20 mai 1993Royaume-Uni – Danemark – Union européenne. Oui danois au traité de Maastricht et ratification par le Royaume-Uni

 

Le 5, pour éviter d'être mis en minorité par une coalition hétéroclite composée des travaillistes, des démocrates-libéraux ainsi que des « eurosceptiques » conservateurs, le Premier ministre John Major doit accepter sans vote un amendement travailliste sur les dispositions sociales du traité de Maastricht, qui risque de retarder encore sa ratification par la Grande-Bretagne.

Le 18, un an après le rejet par référendum du traité de Maastricht, par 50,7 p. 100 de non, les Danois sont de nouveau invités à se prononcer sur le texte assorti, après l'accord signé lors du sommet d'Édimbourg de décembre 1992, de dérogations en matière de défense et de monnaie communes, de citoyenneté et de coopération policière. 56,8 p. 100 des suffrages se portent cette fois sur le oui. La Grande-Bretagne reste le dernier pays des Douze à n'avoir pas encore ratifié le traité de Maastricht.

Le 20, bénéficiant de l'abstention du Parti travailliste, le gouvernement britannique obtient l'adoption du texte du traité par la Chambre des communes, en troisième lecture. Quarante et un « eurosceptiques » et soixante-cinq travaillistes – malgré les consignes d'abstention – votent contre le texte.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-20 mai 1993 - Royaume-Uni – Danemark – Union européenne. Oui danois au traité de Maastricht et ratification par le Royaume-Uni », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-20-mai-1993-royaume-uni-danemark-union-europeenne-oui-danois-au-traite-de-maastricht-et-ratification-par-le-royaume-uni/