2 janvier 2021

Algérie. Acquittement de hauts dignitaires condamnés pour complot

La cour d’appel militaire de Blida acquitte l’ancien chef des services de renseignements, le général Mohamed Mediène, dit « Toufik », son successeur le général Athmane Tartag, le frère de l’ancien président, Saïd Bouteflika, et la militante trotskiste Louisa Hanoune, qui avaient été condamnés en septembre 2019 à quinze ans de prison pour complot contre l’autorité de l’État et atteinte à l’autorité de l’armée. L’ancien ministre de la Défense Khaled Nezzar, condamné par contumace à la même date et pour les mêmes faits, avait été acquitté par le tribunal militaire de Blida à son retour dans son pays, en décembre 2020. Ils avaient été arrêtés sur l’initiative de l’ancien chef d’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd Salah, décédé en décembre 2019, qui avait contraint le président Abdelaziz Bouteflika à la démission. Le général Tartag et Saïd Bouteflika, impliqués dans d’autres affaires, restent en prison.

— Universalis

Événements précédents

  • 7 décembre 2020 Algérie. Deuxième condamnation de Karim Tabbou

    L’opposant Karim Tabbou, figure populaire du Hirak, est condamné à un an de prison avec sursis pour « atteinte à la sureté nationale », à la suite de propos hostiles au régime et à l’armée tenus en mai 2019 au cours d’un rassemblement – le procureur avait requis une peine de trois ans ferme. Arrêté en...

  • 1er-28 décembre 2020 Algérie. Neutralisation de l’état-major itinérant d’AQMI

    Le 1er, l’armée neutralise l’état-major itinérant d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) lors d’une opération dans la région de Jijel, dans l’est de l’Algérie, tuant notamment deux hauts responsables du groupe djihadiste, Leslous Madani et Herida Abdelmadjid. En juin, l’armée française avait éliminé...

  • 1er-3 novembre 2020 Algérie. Référendum constitutionnel

    Le 1er, les électeurs approuvent par référendum, par 66,8 p. 100 des suffrages, la réforme constitutionnelle adoptée par le Parlement en septembre. Le scrutin est toutefois massivement boycotté, à l’appel des contestataires du Hirak. Le taux de participation, 23,1 p. 100, est le plus bas enregistré depuis...

  • 5 octobre-25 novembre 2020 Algérie. Lourde condamnation d’un militant du Hirak

    Le 5, des rassemblements marquent l’anniversaire du soulèvement populaire de 1988, dont le mouvement du Hirak s’affirme le prolongement. Ceux-ci se déroulent notamment à Alger et en Kabylie, malgré l’interdiction de manifester. C’est la première manifestation dans la capitale depuis l’interruption des...

  • 10 août-15 septembre 2020 Algérie. Condamnation de journalistes

    Le 10, le tribunal de Sidi M’Hamed condamne à trois ans de prison, pour « incitation à attroupement non armé » et « atteinte à l’unité nationale », le journaliste Khaled Drareni, fondateur du site d’information Casbah Tribune et correspondant de la chaîne française TV5 Monde et...

  • 3-24 juillet 2020 Algérie - France. Création de missions sur les questions mémorielles communes

    Le 3, Paris restitue à Alger les têtes coupées de vingt-quatre combattants décapités par les soldats français lors de la conquête de Zaatcha, une ville du Sud constantinois, en 1849. En juin, le président français Emmanuel Macron et son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune s’étaient engagés, lors...

  • 1er juillet 2020 Algérie. Lourdes condamnations d’anciens responsables de l’ère Bouteflika

    Le tribunal algérois de Sidi M’Hamed condamne Ali Haddad, ancien président de la principale organisation patronale du pays, à dix-huit ans de prison pour diverses malversations en relation avec l’obtention de marchés publics. Celui-ci avait déjà été condamné en décembre 2019 lors d’un autre procès. Le...

  • 1er-22 juillet 2020 Algérie. Remise en liberté provisoire de plusieurs figures du Hirak

    Le 1er, le président Abdelmadjid Tebboune gracie six détenus, dont trois liés au mouvement de contestation du Hirak, à l’approche de l’anniversaire de l’indépendance du pays.

    Le 2, la justice décide la remise en liberté provisoire de plusieurs figures du Hirak, Karim Tabbou, condamné en mars,...

  • 24 juin 2020 Algérie. Condamnation de personnalités de l’ère Bouteflika

    La justice condamne à des peines de deux à vingt ans de prison quinze personnalités du régime d’Abdelaziz Bouteflika, pour malversations financières. Parmi les condamnés figurent notamment l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, le PDG du groupe automobile Sovac Mourad Oulmi, les anciens ministres de...

  • 19-21 juin 2020 Algérie. Condamnation d’Amira Bouraoui

    Le 19, les manifestations du vendredi contre le régime reprennent dans plusieurs villes de province, notamment en Kabylie, donnant lieu à des centaines d’interpellations. Les rassemblements restent interdits dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

    Le 21, le tribunal de Chéraga condamne à un...