Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

2-27 février 2005

Royaume-Uni. Tensions en Irlande du Nord à la suite d'accusations contre l'I.R.A

  • Article mis en ligne le

Le 2, l'Armée républicaine irlandaise (I.R.A.) annonce le retrait de toutes ses propositions faites dans le cadre du processus de paix en cours. Celles-ci concernaient principalement le démantèlement de son arsenal militaire, commencé en octobre 2001. En décembre 2004, le Sinn Fein, vitrine politique de l'I.R.A., avait rejeté la demande, émise par les partis protestants, d'apporter une preuve photographique du désarmement de l'organisation clandestine catholique. Parallèlement, Londres et Dublin avaient accusé l'I.R.A. du vol de 38 millions d'euros, commis le 20 décembre à la Northern Bank de Belfast, le Premier ministre irlandais Bertie Ahern reprochant au Sinn Fein de couvrir ce cambriolage. Par la suite, le Premier ministre britannique Tony Blair avait fustigé les « activités criminelles » de l'I.R.A. et menacé d'écarter le Sinn Fein des négociations, voire de l'administration de la province, si l'I.R.A. ne cessait pas ses agissements. Le Sinn Fein est fragilisé par une autre affaire: l'I.R.A. est accusée d'avoir imposé le silence aux témoins d'un meurtre commis, en janvier, par ses militants dans un quartier de Belfast qu'elle contrôle.

Le 27, à Belfast, des milliers de personnes manifestent contre l'I.R.A., aux côtés de la famille, catholique, de la victime, en présence des dirigeants des deux partis nationalistes catholiques.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents