28-30 janvier 2004Royaume-Uni. Rapport sur la mort de l'expert en armement David Kelly

 

Le 28 est publié le rapport du juge Brian Hutton chargé d'enquêter sur les circonstances de la mort de l'expert en armement David Kelly. Ce dernier s'était suicidé en juillet 2003. Le gouvernement l'avait désigné comme étant la « source » d'un journaliste de la B.B.C. qui accusait les services du Premier ministre d'avoir « gonflé » le dossier présenté en septembre 2002 sur la menace irakienne. La B.B.C. avait notamment affirmé que l'information, contenue dans le dossier, selon laquelle l'arsenal nucléaire irakien pouvait être opérationnel « en 45 minutes » avait été ajoutée par l'ancien directeur de la communication du gouvernement, Alastair Campbell, afin de rendre le dossier « plus sexy ». Le rapport du juge Hutton estime « infondée » cette accusation lancée par le journaliste Andrew Gilligan et reproche à la B.B.C. de n'avoir pas tenu compte des démentis du gouvernement. Il affirme également qu'il n'y a pas eu de « stratégie déshonorante » de la part du gouvernement lors de la divulgation à la presse du nom de David Kelly. Le Premier ministre Tony Blair et ses collaborateurs sortent ainsi blanchis des accusations portées contre eux. Le président de la chaîne de radio-télévision publique, Gavyn Davies, annonce sa démission.

Le 29, le directeur général de la B.B.C., Greg Dyke, démissionne à son tour, et la chaîne, qui traverse sa plus grave crise depuis sa création, présente ses « excuses sans réserve » au gouvernement.

Le 30, Andrew Gilligan présente lui aussi sa démission.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  28-30 janvier 2004 - Royaume-Uni. Rapport sur la mort de l'expert en armement David Kelly », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/28-30-janvier-2004-rapport-sur-la-mort-de-l-expert-en-armement-david-kelly/