2-27 décembre 2018Espagne. Percée de l'extrême droite aux élections régionales en Andalousie.

 

Le 2, les résultats des élections régionales en Andalousie sont marqués par la percée de l’extrême droite qui entre pour la première fois depuis 1982 dans un Parlement espagnol. Avec 11 p. 100 des suffrages, Vox, une formation anti-immigration, antiféministe, souverainiste et favorable à la recentralisation de l’État, créée en 2013 par des transfuges du Parti populaire (PP, conservateur), obtient 12 sièges sur 109. Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), qui dirige la région depuis 1982, enregistre son plus mauvais score avec 27,9 p. 100 des voix et 33 élus. Le PP est également en recul avec 20,8 p. 100 des suffrages et 26 députés. Ciudadanos (« Citoyens », centre) progresse fortement avec 18,3 p. 10 des voix et 21 sièges. Adelante Andalucía, coalition locale menée par Podemos (gauche radicale), obtient 16,2 p. 100 des suffrages et 17 élus. Le taux de participation est de 56,6 p. 100. Le PSOE et Adelante Andalucía perdent la majorité dont ils disposaient au Parlement de Séville.

Le 27, tandis que le PP et Ciudadanos scellent un accord de gouvernement, les élus de Vox contribuent à faire élire Marta Bosquet (Ciudadanos) à la présidence du Parlement. Vox obtient l’un des six sièges au bureau de l’Assemblée.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-27 décembre 2018 - Espagne. Percée de l'extrême droite aux élections régionales en Andalousie. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-27-decembre-2018-percee-de-l-extreme-droite-aux-elections-regionales-en-andalousie/