2-25 avril 2006Thaïlande. Blocage institutionnel

 

Le 2, les élections législatives anticipées sont marquées par un important abstentionnisme actif – le vote est obligatoire – dans les principales villes et le sud, où l'opposition démocrate est fortement implantée, et, dans le nord rural, par la victoire du Thai Rak Thai (T.R.T.) au pouvoir.

Le 3, le Premier ministre Thaksin Shinawatra, qui est contesté depuis l'automne de 2005, annonce que le T.R.T. a recueilli au moins 16 des 45 millions de voix, seuil qu'il s'était fixé pour solliciter un nouveau mandat. Cependant, le nombre des sièges non pourvus au Parlement empêche celui-ci de se réunir, ce qui crée un blocage institutionnel.

Le 4, à l'issue d'une audience avec le roi Bhumibol Adulyadej, Thaksin Shinawatra annonce le retrait de son gouvernement. L'intérim du pouvoir est assuré par le vice-Premier ministre, Chidchai Vanasatidya.

Le 25, le roi critique à la fois le Premier ministre sortant et l'opposition, mettant en doute la validité du scrutin législatif.

Le 8 mai, la Cour constitutionnelle invalidera les élections législatives de mai.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-25 avril 2006 - Thaïlande. Blocage institutionnel », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-25-avril-2006-blocage-institutionnel/