10-29 juin 1992Thaïlande. Nomination d'un civil comme Premier ministre intérimaire

 

Le 10, le Parlement adopte à une quasi-unanimité la révision de la Constitution exigée par l'opposition. Désormais, le Premier ministre devra être un membre élu de la Chambre basse, et les sénateurs, nommés par le chef de l'État, ne participeront plus aux votes de censure. Alors que la nomination d'un Premier ministre membre de la majorité promilitaire de l'Assemblée était attendue, le roi, qui reporte la signature de la loi de révision constitutionnelle, choisit Anand Panyarachun, qui n'est pas parlementaire, comme chef du gouvernement à titre intérimaire. Il lui confie la tâche d'organiser de nouvelles élections. Anand Panyarachun avait déjà occupé ce poste à la suite du coup d'État militaire du 23 février 1991. Sa nomination est bien accueillie par l'opposition.

Le 14, Anand Panyarachun forme un gouvernement de technocrates, qu'il charge notamment d'enquêter sur la disparition de plus de mille trois cents personnes à la suite de la répression militaire du mois de mai.

Le 29, il annonce de nouvelles élections législatives pour le 13 septembre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-29 juin 1992 - Thaïlande. Nomination d'un civil comme Premier ministre intérimaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-29-juin-1992-nomination-d-un-civil-comme-premier-ministre-interimaire/