1er-27 août 1993Chine. Nouvelle campagne contre la corruption

 

Le 1er, à l'occasion du soixante-sixième anniversaire de la fondation de l'armée populaire de libération, la hiérarchie militaire appelle les officiers et les soldats à « livrer combat à la corruption, à l'hédonisme, au culte de l'argent et à l'individualisme ».

Le 20, le président de la commission centrale de discipline du Parti communiste, Wei Jianxin, reconnaît le « mécontentement » de la population envers la corruption des responsables de l'État et du Parti, et lance une campagne contre ce fléau qui était déjà la cible de la vindicte populaire lors de la crise de Tiananmen, en 1989. Le chef du Parti, Jiang Zemin, exige que la lutte contre ce « virus » donne des « résultats marqués » dans l'année à venir. Au même moment, la presse de Hong Kong révèle la fuite de 28 milliards de dollars du Trésor public chinois en dix-huit mois.

Le 27, le paysan milliardaire Yu Zuomin est le premier à subir la nouvelle rigueur officielle. Autrefois donné en exemple pour sa mise en pratique des réformes économiques, il est condamné à vingt ans de prison pour avoir régné en maître absolu sur sa province qu'il avait mise en coupe réglée.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-27 août 1993 - Chine. Nouvelle campagne contre la corruption », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-27-aout-1993-nouvelle-campagne-contre-la-corruption/