9-19 octobre 1992Chine. XIVe congrès du Parti communiste

 

Le 9, le dernier plénum du comité central élu en 1987 lors du XIIIe congrès du Parti communiste chinois (P.C.C.) confirme la mise à l'écart du pouvoir de l'ancien secrétaire général Zhao Ziang, démis en juin 1989, qui est accusé de négligence face à la montée de l'esprit libéral et de soutien aux émeutiers lors du « printemps de Pékin ».

Le 12, lors de l'ouverture du XIVe congrès du P.C.C., son secrétaire général Jiang Zemin défend l'« économie socialiste de marché » chère à Deng Xiaoping, auquel il rend un hommage appuyé. Il annonce la suppression de la commission des conseillers du comité central, composée de gérontes conservateurs. Mais le rôle dirigeant du parti est réaffirmé et toute libéralisation politique est exclue. Les réformes économiques libérales présentées ne remettent pas en cause l'existence du lourd secteur industriel d'État.

Le 19, après avoir porté, dans les statuts du parti, l'image de Deng Xiaoping à la hauteur de celle de Mao Zedong, les délégués renouvellent les instances dirigeantes du P.C.C. Leur composition reflète un équilibre fragile entre certains conservateurs « historiques » et les réformateurs modérés, dont la présence se renforce globalement. Pour la première fois depuis la révolution culturelle, un militaire d'active, l'amiral Liu Huaqing, fait son entrée dans le comité permanent du bureau politique.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-19 octobre 1992 - Chine. XIVe congrès du Parti communiste », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-19-octobre-1992-xive-congres-du-parti-communiste/