1er-17 janvier 2006Liban – Syrie. Poursuite de l'enquête internationale sur l'assassinat de Rafic Hariri

 

Le 1er, en Syrie, le parti Baas au pouvoir exclut de ses rangs l'ancien vice-président Abdel Halim Khaddam, qu'il accuse de « trahison ». Réfugié en France après avoir démissionné de ses fonctions en juin 2005, ce dernier avait dénoncé, en décembre, la politique de Damas au Liban.

Le 2, la commission d'enquête internationale sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri à Beyrouth en février 2005 demande à auditionner le président syrien Bachar Al-Assad, son ministre des Affaires étrangères Farouk Chareh, ainsi qu'Abdel Halim Khaddam.

Le 6, le juge Detlev Mehlis, président de la commission, entend Abdel Halim Khaddam à Paris. Ce dernier indique ouvertement son intention d'« œuvrer à la chute du régime » du président Al-Assad.

Le 11, l'O.N.U. nomme le Belge Serge Brammertz en remplacement de Detlev Mehlis, qui abandonne ses fonctions pour des raisons familiales. Serge Brammertz est procureur adjoint près la Cour pénale internationale de La Haye.

Le 17, à l'appel d'organisations prosyriennes, quelque vingt mille jeunes manifestent devant l'ambassade des États-Unis, à Beyrouth, afin de dénoncer l'« ingérence » et les « conspirations » américaines au Liban.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-17 janvier 2006 - Liban – Syrie. Poursuite de l'enquête internationale sur l'assassinat de Rafic Hariri », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-17-janvier-2006-poursuite-de-l-enquete-internationale-sur-l-assassinat-de-rafic-hariri/