18 juillet 2013France. Désaccord à l'issue du débat national sur la transition énergétique

 

Le 18, le Medef, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises, l'Union professionnelle artisanale et la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles refusent de valider les quinze recommandations issues du débat national sur la transition énergétique, lequel a été lancé par le gouvernement en novembre 2012, tout en approuvant les principes généraux énoncés par celui-ci. Le syndicat patronal rejette l'objectif de diviser par deux la consommation énergétique d'ici à 2050, afin de tenir les engagements pris par la France en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Celui-ci est jugé « incompatible avec la perspective d'un retour à la croissance forte ». Le Medef s'oppose également à la fermeture de centrales nucléaires, jugées « sûres et rentables », et à la réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité, garant d'un prix peu élevé de l'énergie. Enfin, il estime irréalistes les objectifs de croissance des énergies renouvelables (estimés à plus de 27 p. 100 en 2020 et entre 30 et 40 p. 100 en 2030). En conséquence, le Medef refuse que ces propositions constituent une base de discussion pour la future loi de programmation énergétique qui doit être discutée au premier semestre de 2014.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18 juillet 2013 - France. Désaccord à l'issue du débat national sur la transition énergétique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-juillet-2013-desaccord-a-l-issue-du-debat-national-sur-la-transition-energetique/