18-22 juillet 2013France. Violences urbaines à Trappes

 

Le 18, à Trappes (Yvelines), la police interpelle un homme qui s'opposait au contrôle d'identité de son épouse portant le niqab. Une loi d'avril 2011 interdit le port du voile intégral dans l'espace public.

Le 19, quelques centaines d'habitants se rassemblent devant le commissariat de la ville pour exiger la libération de l'homme gardé à vue pour rébellion, mais le rassemblement tourne à l'émeute et à l'affrontement avec les forces de l'ordre. Les violences se poursuivent le lendemain. Des voix, à droite et à l'extrême droite, s'élèvent contre la montée du communautarisme, tandis que le Collectif contre l'islamophobie en France parle de « provocation » policière.

Le 22, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls se rend à Trappes, où il dénonce la violence « intolérable » d'une « minorité de voyous » contre les forces de l'ordre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18-22 juillet 2013 - France. Violences urbaines à Trappes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-22-juillet-2013-violences-urbaines-a-trappes/