Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

8 juillet 2013

France. Non-lieu général dans l'affaire « Pétrole contre nourriture »

Le tribunal correctionnel de Paris prononce un non-lieu général dans l'affaire « Pétrole contre nourriture », dans laquelle dix-huit personnes, dont l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua et d'anciens diplomates, étaient impliquées. Celles-ci étaient soupçonnées d'avoir détourné, dans les années 1990, le programme de l'O.N.U. « Pétrole contre nourriture » en bénéficiant d'allocations de barils de pétrole de la part du président irakien Saddam Hussein en échange de pressions en faveur de la levée des sanctions imposées à l'Irak par l'O.N.U. Le groupe Total était également soupçonné d'avoir détourné l'embargo frappant l'Irak. Le 18 juillet, le parquet de Paris fera appel de cette décision.

— Universalis

Événements précédents