17 mars - 2 avril 2000Ouganda. Meurtre collectif de membres d'une secte

 

Le 17, plus de deux cents adeptes de la secte de la Restauration des dix commandements de Dieu meurent dans l'incendie volontaire de l'église de Kanungu, dans le sud-ouest du pays.

Le 2 avril, après que des centaines de corps de personnes apparemment assassinées ont été déterrés dans des propriétés appartenant à la secte, les autorités annoncent un bilan supérieur à mille morts, qualifient de « meurtre collectif » le drame de Kanungu et affirment que le dirigeant de la secte, Joseph Kibwetere, est en vie. Ce massacre fait plus de victimes que le « suicide » collectif des adeptes de Jim Jones survenu au Guyana en novembre 1978.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  17 mars - 2 avril 2000 - Ouganda. Meurtre collectif de membres d'une secte », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/17-mars-2-avril-2000-meurtre-collectif-de-membres-d-une-secte/