Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

27-29 juillet 1985

Ouganda. Renversement du président Milton Oboté par l'armée

Le 27, le président Milton Oboté, au pouvoir depuis décembre 1980, est renversé par un coup d'État militaire dirigé par le général Basilio Olara Okello, commandant de la région du Nord.

Le 29, alors que la confusion règne à Kampala et que des militaires se livrent à des pillages, la radio annonce que le général Tito Okello, commandant en chef des forces armées ougandaises, est nommé chef de l'État. Les frontières sont fermées et la Constitution suspendue ; cependant, les autorités promettent d'organiser des élections d'ici à un an et de rétablir une « démocratie authentique ».

— Universalis

Événements précédents

  • 16 novembre 1983 Kenya - Ouganda - Tanzanie. Réconciliation en Afrique de l'Est

    Les présidents Daniel Arap Moi, Milton Obote et Julius Nyerere, chefs d'État du Kenya, de l'Ouganda et de la Tanzanie se réunissent à Arusha (Tanzanie). À l'issue de cette rencontre, le Kenya et la Tanzanie décident la réouverture de leur frontière, fermée depuis février 1977. Cette décision s'accompagne...

  • 26-27 mai 1983 Ouganda. Massacre de civils

    Au moins deux cents civils, déplacés et regroupés au camp de Kikyusa, sont assassinés, les 26 et 27, par des « individus sous uniforme militaire ». Bien que le régime tente de rejeter la responsabilité de ces massacres sur les marquisards de la N.R.A. (armée de résistance nationale), en rébellion contre...

  • 5-17 janvier 1981 Kenya - Ouganda - Tanzanie - Zambie. Reprise de la coopération en Afrique de l'Est

    Deux rencontres des chefs d'État consacrent la reprise de la coopération politique, très compromise depuis l'éclatement en 1977 de la Communauté est-africaine qui regroupait le Kenya, l'Ouganda et la Tanzanie, et depuis l'intervention militaire tanzanienne en Ouganda.

    Le 5, à...