17-28 février 1995

Belgique. Rebondissement dans l'affaire Agusta

Le 17, la perquisition effectuée dans les locaux du Parti socialiste flamand (S.P.) et l'arrestation de deux personnalités proches de cette formation relancent le scandale Agusta. En janvier 1994, trois responsables du Parti socialiste francophone (P.S.) avaient été impliqués dans cette affaire de pots-de-vin versés à l'occasion d'une commande d'hélicoptères militaires italiens Agusta, en 1988. L'un d'eux devait être inculpé en mai 1994. Le scandale avait été révélé à la suite de l'assassinat de l'ancien vice-Premier ministre P.S. André Cools, en juillet 1991. La mise en cause du S.P. éclabousse notamment le secrétaire général de l'O.T.A.N., Willy Claes, ministre des Affaires économiques au moment des faits, et le commissaire européen Karel van Miert, alors président du S.P.

Le 17 également, le Premier ministre Jean-Luc Dehaene, qui dirige une coalition formée par les socialistes et les sociaux-chrétiens, annonce l'organisation d'élections législatives anticipées en mai.

Le 28, l'ancien chef de cabinet de Willy Claes est inculpé de corruption et arrêté.

— Universalis

Événements précédents