Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

17-25 janvier 1993

États-Unis. Investiture du président Bill Clinton

Le 17 débutent les cérémonies d'investiture du nouveau président Bill Clinton, élu le 3 novembre 1992. La popularité du futur président reste très forte, bien que celui-ci ait déjà laissé entendre qu'il ne pourrait pas tenir certaines de ses promesses électorales, telles que la baisse des impôts des classes moyennes, la réduction de moitié du déficit budgétaire – environ 300 milliards de dollars – en quatre ans, ainsi que le fait de ne plus refouler les boat people haïtiens.

Le 18, Bill Clinton précise qu'il privilégie la continuité sur les « points chauds » de la politique étrangère.

Le 20, Bill Clinton prête serment devant le Capitole, devenant officiellement le quarante-deuxième président des États-Unis. Dans son premier discours présidentiel, il annonce des changements pour le pays, qui impliquent des « sacrifices » de la part de ses concitoyens.

Le 22, la Maison-Blanche annonce que Zoe Baird, première femme nommée Attorney General dans l'histoire du pays, renonce à ses fonctions après avoir reconnu qu'elle avait autrefois employé du personnel de maison non déclaré.

Le 22 également, conformément à une promesse électorale, Bill Clinton annule plusieurs décrets qui entravaient la liberté de l'avortement. Mais il se heurte au Congrès et à l'armée en tentant de lever l'interdiction faite aux homosexuels de servir dans l'armée – autre promesse électorale –, et préfère repousser sa décision de six mois.

Le 25, le président Clinton charge son épouse Hillary de diriger un groupe d'experts qui doit élaborer dans les cent jours un plan de réforme du système de santé.

— Universalis

Événements précédents