Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

17-24 mars 1993

Turquie. Trêve unilatérale des rebelles kurdes du P.K.K

Le 17, le dirigeant rebelle du Parti des travailleurs du Kurdistan (P.K.K.) Abdullah Ocalan annonce un cessez-le-feu unilatéral du 20 mars au 15 avril, et appelle à l'engagement d'un « processus de paix, d'amitié et de fraternité historique entre les Turcs et les Kurdes ». Cette initiative intervient trois jours avant le Nouvel An kurde, dont la célébration avait donné lieu, en 1992, à des affrontements causant près d'une centaine de morts. Ces combats avaient inauguré une série de revers militaires pour le P.K.K. qui a été chassé durant l'année de son sanctuaire du nord de l'Irak et a subi de lourdes pertes.

Le 24, le Premier ministre Suleyman Demirel se félicite de la célébration dans le calme du Nouvel An kurde. Si les autorités refusent d'ouvrir des négociations avec le P.K.K., elles assouplissent toutefois leur position sur la question kurde. L'offensive de printemps prévue contre le P.K.K. est ainsi reportée.

— Universalis

Événements précédents