Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

16 mars 1986

France. Courte majorité de droite aux élections législatives

Les élections législatives ont lieu à la proportionnelle à un tour. Les résultats donnent la droite majoritaire, mais la coalition R.P.R.-U.D.F. avec 40,98 p. 100 des voix ne réussit pas à atteindre à elle seule la majorité absolue des 577 sièges : aux 277 élus R.P.R.-U.D.F., il faut ajouter 14 élus divers droite pour dépasser de deux voix la majorité absolue ; le R.P.R. a 148 élus et l'U.D.F. 129. L'ancienne Union de la gauche totalise 41,40 p. 100 des suffrages exprimés : le Parti socialiste, avec le score exceptionnel de 31,04 p. 100 et 196 élus, reste la première force politique, mais le P.C. subit un nouveau recul en n'obtenant que 35 sièges : avec 9,78 p. 100 des voix, il se trouve au-dessous de 10 p. 100 pour la première fois depuis 1932. Le Front national remporte un important succès : avec 9,65 p. 100 des voix, il dispose de 35 sièges et pourra former un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale. Raymond Barre subit un revers dans le Rhône : alors qu'il espérait au moins 5 sièges, sa liste n'obtient que 3 élus, autant que le R.P.R. et 2 de moins que le P.S.

— Universalis

Événements précédents