15-27 mai 2014France. Démission du président de l'U.M.P. Jean-François Copé

 

Le 15, le quotidien Libération révèle que l'U.M.P. a réglé à la société de communication Events & Cie près de 20 millions d'euros entre janvier et juin 2012 pour des prestations dont la plupart semblent fictives. Events & Cie est une filiale de Bygmalion, une société fondée par des proches du président de l'U.M.P. Jean-François Copé. Ce dernier promet de s'expliquer après les élections européennes.

Le 26, l'avocat de la société Bygmalion révèle qu'un système de fausses factures a été mis en place « à la demande de l'U.M.P. » pour couvrir les dépassements des frais de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Le 26 également, Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé et ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy, reconnaît dans un entretien télévisé sur B.F.M. T.V. avoir indûment facturé à l'U.M.P. environ 11 millions d'euros de prestations fournies par Events & Cie, qui auraient dû être imputées aux frais de campagne de Nicolas Sarkozy, plafonnés légalement à 22,5 millions d'euros. Il affirme que ni Jean-François Copé ni Nicolas Sarkozy n'étaient informés de ces écarts.

Le 27, lors d'une réunion animée du bureau politique de l'U.M.P., Jean-François Copé, sommé par ses détracteurs – au premier rang desquels François Fillon – de démissionner de la présidence du parti, accepte de quitter ses fonctions le 15 juin. Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin assurent la direction intérimaire de l'U.M.P. jusqu'au congrès du parti prévu en octobre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-27 mai 2014 - France. Démission du président de l'U.M.P. Jean-François Copé », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-27-mai-2014-demission-du-president-de-l-u-m-p-jean-francois-cope/